ZypAdhera® (olanzapine)

L'ensemble des documents de référence pour ZypAdhera (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

ZypAdhera® (olanzapine) : injection suivante après un syndrome post-injection

La majorité des patients qui ont présenté un événement de type syndrome post-injection dans le cadre d’essais cliniques ont poursuivi le traitement par olanzapine. Il n’existe pas de recommandations générales pour l’injection suivante.

Informations supplémentaires

Tous les patients se sont totalement remis du syndrome post-injection dans les 1,5 à 72 heures suivant son début.1 

Dans 70 % des événements, les patients ont poursuivi le traitement par olanzapine injectable à libération prolongée (LP) après l’événement. Au moment du verrouillage de la base de données, le nombre médian de jours supplémentaires de participation à l’étude après un événement de type syndrome post-injection était de 184 jours et le nombre médian d’injections reçues après l’événement était de 9. Seul un patient a présenté un deuxième événement de type syndrome post-injection, qui est survenu environ 6 mois après le premier.1 

Dans une analyse de 338 cas post-commercialisation allant du 1er mars 2009 au 1er mars 2014, sur les 210 cas pour lesquels des informations concernant la poursuite du traitement étaient disponibles, 55 % (116/210) des patients ont poursuivi le traitement par olanzapine injectable LP.2

En cas de poursuite du traitement par olanzapine injectable LP, il n’est pas nécessaire de modifier la dose et le moment prévus pour l’injection suivante, sauf si une injection plus précoce est cliniquement indiquée en raison d’une exacerbation des symptômes de la schizophrénie.3

Une supplémentation par olanzapine orale peut également être envisagée en cas d’indication clinique. La dose totale combinée d’olanzapine des deux formulations ne doit alors pas excéder une dose correspondant à une dose maximum de 20 mg/jour d’olanzapine orale.4

En cas d’arrêt du traitement par pamoate d’olanzapine, l’efficacité du traitement et/ou les événements indésirables survenant sous traitement peuvent persister pendant un certain temps.4

La demi-vie de l’olanzapine après injection de pamoate d’olanzapine est de 30 jours comparée à celle après administration orale qui est de 30 heures.4

Références

1. Detke HC, McDonnell DP, Brunner E, et al. Post-injection delirium/sedation syndrome in patients with schizophrenia treated with olanzapine long-acting injection, I: analysis of cases. BMC Psychiatry. 2010;10(1):43. http://dx.doi.org/10.1186/1471-244X-10-43

2. Bushe CJ, Falk D, Anand E, et al. Olanzapine long-acting injection: a review of first experiences of post-injection delirium/sedation syndrome in routine clinical practice. BMC Psychiatry. 2015;15:65. http://dx.doi.org/10.1186/s12888-015-0450-9

3. Données internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales.

4. ZypAdhera [Résumé des Caractéristiques du Produit] Eli Lilly Netherland B.V., Pays-Bas.

revue le : 2019 M12 12


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact