Trulicity® (dulaglutide)

L'ensemble des documents de référence pour Trulicity (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Trulicity® (dulaglutide): Pancréatite

L'adjudication a confirmé 3 cas de pancréatite aigüe chez les patients traités par dulaglutide (0,85/1000 patient-an) vs 1 dans le groupe placebo (3,52/1000) patient-an.

Information des mentions légales

L'utilisation d'agonistes du récepteur du GLP-1 a été associée à un risque de développement de pancréatite aiguë. Dans les essais cliniques, des cas de pancréatite aiguë ont été rapportés sous dulaglutide.1

Les patients doivent être informés des symptômes caractéristiques de la pancréatite aiguë. En cas de suspicion de pancréatite, le traitement par dulaglutide doit être interrompu. Si la pancréatite est confirmée, le traitement par dulaglutide ne doit pas être réinitié. En l'absence d'autres signes et symptômes de pancréatite aiguë, des élévations des enzymes pancréatiques seules ne sont pas prédictives d'une pancréatite aiguë.1

Information détaillée

Dulaglutide n'a pas été étudié chez les patients ayant un antécédent de pancréatite. L’utilisation d’autres traitements antidiabétiques doit être envisagée chez les patients avec un antécédent de pancréatite.2

Après l'initiation de dulaglutide, il est recommandé de surveiller attentivement les signes et symptômes de pancréatite chez les patients, tels que des douleurs abdominales intenses et persistantes.2

En cas de suspicion de pancréatite, le traitement par dulaglutide doit être rapidement interrompu. Si la pancréatite est confirmée, le traitement par dulaglutide ne doit pas être réinitié.1

Pancréatite dans le programme clinique du dulaglutide

La sécurité pancréatique du dulaglutide a été étudiée dans une analyse intégrée de 4 études de phase 2 et 5 études de phase 3 regroupant 6005 patients atteints de DT2.3

Un total de 203 évènements chez 151 patients a été adjudiqué. Une pancréatite a été confirmée chez 9 patients, qui incluaient :

  • 5 patients sous dulaglutide

  • 3 patients sous sitagliptine, et

  • 1 patient recevant le placebo.3

Les 5 patients sous dulaglutide avaient des taux d'enzymes pancréatiques élevés à l'inclusion avant l'initiation du traitement.3

Pancréatite aiguë

Parmi les 9 patients avec une pancréatite adjudiquée, 7 d'entre eux avaient une pancréatite aiguë incluant :

  • 3 patients sous dulaglutide

  • 3 patients sous sitagliptine, et

  • 1 patient recevant le placebo.3

Le type de pancréatite était indéterminé chez 1 des 3 patients sous dulaglutide; dans le cadre de l'analyse des données, ce cas a été catégorisé de façon conservative comme “aiguë”; l'évaluation des facteurs de risque de pancréatite aiguë a montré que ce patient présentait une cholélithiase.3

Les taux d'incidence de pancréatite aiguë, ajustés en fonction de l'exposition au produit, étaient de :

  • 0,85 patients/1,000 patient-an dans le groupe dulaglutide

  • 4,71 patients/1,000 patient-an dans le groupe sitagliptine, et

  • 3,52 patients/1,000 patient-an dans le groupe placebo.3

Pancréatite chronique

En plus des 3 évènements de pancréatite aiguë adjudiqués ci-dessus, Il y a eu 2 évènements de pancréatite chronique chez des patients traités par dulaglutide. Le taux d'incidence de pancréatite chronique, ajusté en fonction de l'exposition au produit était de 0,57 patients/1,000 patient-an dans le groupe dulaglutide.3

Enzymes pancréatiques

Le traitement par dulaglutide a été associé à des variations des enzymes pancréatiques dose-dépendantes, plus importantes avec dulaglutide 1,5 mg que le 0,75 mg.3

Les variations médianes de la lipase allaient de 5,0 à 7,0 unités/L lors du traitement par dulaglutide 1,5 mg. Les variations médianes de la lipase allaient de 3,0 à 5,0 unités/L  lors du traitement par dulaglutide 0,75 mg. Les taux médians de lipase ont également augmenté avec la sitagliptine, l'exenatide biquotidien et la metformine. Une légère diminution du taux médian de lipase a été observée avec I'insuline glargine. Avec le placebo, une absence de variation, ou une légère diminution ont été observées.3

Les variations médianes de l'amylase-p étaient plus faibles que celles de la lipase, allant de 3,0 à 5,0 unités/L avec le dulaglutide 1,5 mg et de 2,0 à 4,0 unités/L avec le dulaglutide 0,75 mg. Les taux médians de p-amylase ont également augmenté avec la sitagliptine, l'exenatide biquotidien, la metformine et l'insuline glargine. Le taux médian de p-amylase n'a pas pas varié avec le placebo.3

Chez les patients recevant le dulaglutide, les enzymes pancréatiques augmentées revenaient pratiquement à leur niveau initial à la dernière visite, 4 semaines après l'interruption du traitement. Le contrôle de routine des enzymes pancréatiques chez les patients asymptomatiques avait une valeur clinique limitée et n'était pas prédictif de l'apparition d'une pancréatite aiguë.3

Pancréatite dans l'étude REWIND

L’étude REWIND est une étude de phase 3, randomisée, en double aveugle, conditionnée par le nombre d’évènements à atteindre, évaluant l’effet de dulaglutide 1,5 mg par semaine comparé au placebo, en ajout au traitement «standard», sur le critère composite MACE-3, chez des patients DT2 présentant une maladie CV établie et/ou des facteurs de risque CV.4,5

Dulaglutide 1,5 mg/semaine a réduit de manière significative la survenue d’évènements cardiovasculaires majeurs (MACE 3) comparé au placebo (HR=0,88 [95% IC 0,79 ; 0,99]; p = 0,026) démontrant une diminution des évènements CV et montrant une sécurité d’emploi dans une population qui incluait une majorité de patients en prévention CV primaire (sans antécédent d’évènement CV).5

Le nombre d’événements indésirables préspécifiés, comme la pancréatite, ne différait pas de façon significative entre les groupes sous dulaglutide et sous placebo (Tableau 1).5

Tableau 1. Pancréatite aiguë dans l'étude REWIND avec dulaglutide 5

 

Dulaglutide
(n=4949)

Placebo
(n=4952)

P valeur

Pancréatite aiguë a

23

13

.11

Imagerie et enzymesb

4

3

.71

Imagerie, enzymes et symptômes c

4

3

.71

Abréviation: REWIND = Researching cardiovascular Events with a Weekly INcretin in Diabetes.

a Basé sur la première apparition d'une pancréatite aiguë diagnostiquée sur la base d'au moins 2 des 3 critères diagnostiques incluant présence de symptômes, élévation des enzymes pancréatiques et imagerie pancréatique anormale.

b Sous-groupe de patients atteints de pancréatite aiguë qui présentaient à la fois une élévation des enzymes pancréatiques et une imagerie pancréatique anormale.

c Sous-groupe de patients atteints de pancréatite aiguë qui présentaient à la fois une élévation des enzymes pancréatiques, une imagerie pancréatique anormale et des symptômes.

References

1. Trulicity [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

2. Données internes, Eli Lilly and Company ou l’une de ses filiales.

3. Nauck MA, Frossard JL, Barkin JS, et al. Assessment of pancreas safety in the development program of once-weekly GLP-1 receptor agonist dulaglutide. Diabetes Care. 2017;40(5):647-654. http://dx.doi.org/10.2337/dc16-0984

4. Gerstein HC, Colhoun HM, Dagenais GR, et al. REWIND Trial Investigators. Design and baseline characteristics of participants in the Researching cardiovascular Events with a Weekly INcretin in Diabetes (REWIND) trial on the cardiovascular effects of dulaglutide. Diabetes Obes Metab. 2018;20(1):42-49. https://doi.org/10.1111/dom.13028

5. Gerstein HC, Colhoun HM, Dagenais GR, et al. Dulaglutide and cardiovascular outcomes in type 2 diabetes (REWIND): a double-blind, randomised placebo-controlled trial. The Lancet. 2019;394(10193):121-130. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(19)31149-3

Glossaire

CV = cardiovasculaire

DT2 = diabète de type 2 diabetes

GLP-1 = glucagon-like peptide-1

HR = hazard ratio

MACE 3 = évènements indésirables cardiovasculaires majeurs (décès d’origine cardio vasculaire, infarctus du myocarde non fatal ou accident vasculaire cérébral non fatal)

REWIND = Researching cardiovascular Events with a Weekly INcretin in Diabetes

revue le : 2019 M11 06

Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Ask us a question Conversation en ligne Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact