Taltz® (ixékizumab)

L'ensemble des documents de référence pour Taltz (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Taltz® (ixékizumab) : combien de patients ont développé une uvéite avec et sans antécédents ?

Des cas d’uvéite antérieure survenue sous traitement ont été signalés dans les études portant sur le psoriasis, le rhumatisme psoriasique et les spondylarthrites axiales. Cette réponse fournit les antécédents d’uvéite rapportés par les patients.

FR_cFAQ_IXE416_Z1_UVEITIS_PREEXISTING_TEAES_PsO_PsA_axSpA
FR_cFAQ_IXE416_Z1_UVEITIS_PREEXISTING_TEAES_PsO_PsA_axSpA
fr-FR

Informations générales

Cette réponse inclut les signalements d’uvéite antérieure (terme préférentiel MedDRA « iridocyclite ») dans les études cliniques portant sur le psoriasis, le rhumatisme psoriasique (PsA) et les spondylarthrites axiales (axSpA). 

La manifestation extramusculosquelettique la plus fréquente de la spondylarthrite est l’uvéite. Jusqu’à 50 % des patients atteints d’une spondylarthrite ankylosante/spondyloarthrite radiographique (AS/r-axSpA) présenteront une uvéite, le type le plus fréquent étant l’uvéite antérieure. La survenue d’une uvéite a été associée au statut HLA-B27 et à l’ancienneté de la spondyloarthropathie.1

L’uvéite en tant qu’effet indésirable

L’uvéite ne figure pas parmi les effets indésirables mentionnés dans le Résumé des Caractéristiques du Produit de Taltz.2

Antécédents d’uvéite antérieure et uvéite antérieure en tant qu’événement indésirable apparus sous traitement (TEAE) dans les études cliniques portant sur l’ixékizumab

Veuillez noter que de multiples schémas posologiques différents, comprenant notamment des doses non autorisées, sont inclus dans cette réponse. Pour connaître la posologie approuvée, veuillez consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit de Taltz.2

Uvéite antérieure préexistante et uvéite antérieure en tant que TEAE dans les études portant sur le psoriasis en plaques

Une uvéite antérieure a été signalée dans les antécédents chez 1 patient et aucune uvéite antérieure n’a été signalée en tant que pathologie préexistante chez les patients randomisés pour recevoir l’ixékizumab jusqu’à la semaine 12 (N = 2 328) dans les études UNCOVER-1, -2 et -3.3

Deux (0,0 %) TEAE d'uvéite antérieure (terme préféré MedDRA « iridocyclite ») ont été signalés chez 6 645 patients (représentant 17 902,0 PA d'exposition) exposés à l'ixékizumab dans le cadre des études cliniques sur le psoriasis en plaques chez l'adulte et l'enfant (y compris la phase 1, la phase 2, et phase 3) au 19 mars 2020.3 

Uvéite antérieure préexistante et uvéite antérieure en tant que TEAE dans les études portant sur le rhumatisme psoriasique

Une uvéite antérieure (terme préférentiel MedDRA « iridocyclite ») a été signalée parmis les antécédents d'1 patient et aucune uvéite antérieure n’a été signalée en tant que pathologie préexistante chez les patients randomisé pour recevoir l’ixékizumab 80 mg 1x/4 sem (N = 454) dans les études SPIRIT-P1 et SPIRIT-P2. Aucune uvéite antérieure n’a été signalée en tant que pathologie préexistante et une uvéite antérieure a été signalée parmi les antécédents d'1 patient de l'étude d'extension à long terme de phase 3 SPIRIT-P3.3

Au 19 mars 2020, aucune uvéite antérieure (terme préférentiel MedDRA « iridocyclite ») n’a été signalée en tant que TEAE parmi les 1 401 patients exposés (2 247,7 PA d'exposition) à l’ixékizumab dans les études cliniques portant sur le rhumatisme psoriasique.3

Apparitions et poussées d’uvéite antérieure dans les études portant sur la spondylarthrite ankylosante/spondyloarthrite axiale radiographique

Voir le Uvéite antérieure apparues sous traitement au cours des périodes de traitement en double aveugle de 16 semaines des études  COAST-V et COAST-W (intégrées) pour des informations relatives aux apparitions et aux poussées d’uvéite antérieure au cours des périodes d’administration en aveugle de 16 semaines des études COAST-V et COAST-W. Une description succincte des études cliniques auxquelles cette réponse fait référence est fournie dans l’ Uvéite antérieure apparues sous traitement au cours des périodes de traitement en double aveugle de 16 semaines des études  COAST-V et COAST-W (intégrées).

Uvéite antérieure apparues sous traitementa au cours des périodes de traitement en double aveugle de 16 semaines des études  COAST-V et COAST-W (intégrées)3-7


PBO
N = 190

IXE 1x/4 sem.
N = 195

IXE 1x/2 sem.
N = 181

Patients ayant des antécédents d’uvéite antérieure, n

41

38

47

Total des patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement, n

0

3

3

Patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement et ayant des antécédents d’uvéite antérieure

0

2

2

Patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement et n’ayant pas d’antécédents d’uvéite antérieure

0

1

1

Abréviations : IXE 1x/2 sem. = ixékizumab 80 mg toutes les 2 semaines ; IXE 1x/4 sem. = ixékizumab 80 mg toutes les 4 semaines ; MedDRA = Dictionnaire médical des affaires réglementaires ; PBO = placebo.

aL’uvéite antérieure aiguë était identifiée à l’aide du terme préférentiel MedDRA « iridocyclite » (MedDRA version 21.0).

Sur les 38 patients du bras de traitement par ixékizumab 80 mg 1x/4 sem. ayant des antécédents d’uvéite antérieure, 2 patients ont présenté une uvéite antérieure apparue sous traitement.3

De la même manière, sur les 47 patients du bras de traitement par ixékizumab 80 mg 1x/2 sem. ayant des antécédents d’uvéite antérieure, 2 patients ont présenté une uvéite antérieure apparue sous traitement.3

Dans chacun des bras de traitement par ixékizumab 80 mg, 1 patient sans antécédents d’uvéite antérieure a présenté une uvéite antérieure apparue sous traitement.3

Signalements de cas d’uvéite antérieure jusqu’à 52 semaines dans les études portant sur la spondylarthrite ankylosante/spondyloarthrite axiale radiographique

Dans les deux études, 22,1 % des patients présentaient des antécédents d’uvéite antérieure aiguë et 20 patients ont signalé des événements de type uvéite antérieure aiguë. Parmi les patients qui ont signalé ces événements au cours des études, 15 présentaient des antécédents d’uvéite antérieure aiguë (voir le Uvéite antérieure survenant sous traitement jusqu’à 52 semaines dans les études COAST-V et COAST-W (intégrées)).7

Un cas a entraîné l’interruption du traitement par ixékizumab et un autre a entraîné son arrêt définitif. Le taux d'incidence ajusté à l'exposition pour l’uvéite antérieure aiguë jusqu’à 52 semaines était de 3,9 pour 100 PA.7

Uvéite antérieure survenant sous traitementa jusqu’à 52 semaines dans les études COAST-V et COAST-W (intégrées)7

Patients ayant des antécédents d’uvéite antérieure, n (%)

145 (22,1)

Patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement, n (%)

20 (3,1)

Patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement et ayant des antécédents d’uvéite antérieure

15

Patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement et n’ayant pas d’antécédents d’uvéite antérieure

5

TIAE de l’uvéite antérieure aiguë pour 100 PA

3,9

Abréviations : MedDRA = Dictionnaire médical des affaires réglementaires ; PA = patients-années ; TIAE = taux d’incidence ajusté pour l’exposition.

aL’uvéite antérieure aiguë était identifiée à l’aide du terme préférentiel MedDRA « iridocyclite » (MedDRA version 21.0). Les cas d’uvéite antérieure aiguë ont été évalués par des ophtalmologues.

Apparitions et poussées d’uvéite antérieure dans les études portant sur les spondyloarthrites axiales non radiographiques

Voir le  Uvéite antérieure survenant sous traitement au cours de la période de traitement en double aveugle de 16 semaines de l'étude COAST-X pour des informations relatives aux apparitions et aux poussées d’uvéite antérieure au cours de la période de traitement en double aveugle de l'étude COAST-X. Une description succincte de l'étude clinique auquel cette réponse fait référence est fournie dans l’Annexe : descriptions succinctes des écliniques.

 Uvéite antérieure survenant sous traitementa au cours de la période de traitement en double aveugle de 16 semaines de l'étude COAST-Xb3,8

 

PBO
N = 105

IXE 1x/4 sem.
N = 96

IXE 1x/2 sem.
N = 102

Patients ayant des antécédents d’uvéite antérieure, n

12

14

8

Total des patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement, n

2

1

2

Patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement et ayant des antécédents d’uvéite antérieure

2

1

2

Patients ayant présenté ≥ 1 uvéite antérieure apparues sous traitement et n’ayant pas d’antécédents d’uvéite antérieure

0

0

0

Abréviations : IXE 1x/2 sem. = ixékizumab 80 mg toutes les 2 semaines ; IXE 1x/4 sem. = ixékizumab 80 mg toutes les 4 semaines ; MedDRA = Dictionnaire médical des affaires réglementaires ; PBO = placebo.

aL’uvéite antérieure aiguë était identifiée à l’aide du terme préférentiel MedDRA « iridocyclite » (MedDRA version 21.0).

bAvant le traitement de secours biologique par ixékizumab 80 mg 1x/2 sem.

Sur les 14 patients du bras de traitement par ixékizumab 80 mg 1x/4 sem. ayant des antécédents d’uvéite antérieure, 1 patient a présenté une uvéite antérieure sous traitement.3

Sur les 8 patients du bras de traitement par ixékizumab 80 mg 1x/2 sem. ayant des antécédents d’uvéite antérieure, 2 patients ont présenté une uvéite antérieure sous traitement.3

Dans chacun des bras de traitement par ixékizumab 80 mg, tous les patients qui ont présenté une uvéite antérieure sous traitement présentaient des antécédents d’uvéite antérieure.3

Incidence de l’uvéite antérieure dans tous les essais portant sur la spondylarthrite axiale

Parmi toutes les expositions à l’ixékizumab dans les 4 études portant sur les axSpA (incluant la SA/r-axSpA et la nr-axSpA) (N = 923 ; 1 792,2 PA) jusqu’au 19 mars 2020, une uvéite antérieure (terme préférentiel MedDRA « iridocyclite ») a été signalée en tant que TEAE chez 50 patients (IR de 2,8 pour 100 PA).Parmi les 50 patients présentant une iridocyclite, 37 d'entre eux (74%) présentaient un antécédent d'iridocyclite et 2 d'entre eux (4%) ont interrompu le traitement à cause de l'iridocyclite.9

Critères d’exclusion liés à l’uvéite dans les études cliniques portant sur l’ixékizumab

Études portant sur le psoriasis en plaques

Aucun critère d’exclusion spécifique relatif à l’uvéite n’était inclus dans les études cliniques pivots de phase 3 portant sur le psoriasis en plaques.10

Études portant sur le rhumatisme psoriasique

Les patients qui présentaient une vasculite ou une uvéite active étaient exclus de la participation aux études cliniques de phase 3 portant sur le rhumatisme psoriasique.3,11 

tudes portant sur la spondylite ankylosante/spondylarthrite axiale radiographique

Les patients étaient exclus des études COAST-V et COAST-W s’ils présentaient des signes d’uvéite antérieure active (épisode aigu) au cours des 4 semaines précédant l’inclusion. Ces patients étaient autorisés à faire l’objet d’une nouvelle sélection une seule fois 4 semaines ou plus après la disparition des symptômes aigus. Les patients présentant des antécédents d’uvéite étaient autorisés à entrer dans l’étude.4,5

Spondylarthrite axiale non radiographique

Les patients étaient exclus de l’étude COAST-X s’ils présentaient des signes d’uvéite antérieure active (épisode aigu) au cours des 42 jours précédant l’inclusion. Ces patients étaient autorisés à faire l’objet d’une nouvelle sélection une seule fois 4 semaines ou plus après la disparition des symptômes aigus. Les patients présentant des antécédents d’uvéite étaient autorisés à entrer dans l’étude.8

Références

1Khan MA, Haroon M, Rosenbaum JT. Acute anterior uveitis and spondyloarthritis: more than meets the eye. Curr Rheumatol Rep. 2015;17(9):59. https://dx.doi.org/10.1007/s11926-015-0536-x

2Taltz [Résumé des Caractéristiques du Produit]. Eli Lilly and Company (Ireland) Limited, Irlande.

3Données internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales.

4Deodhar A, Poddubnyy D, Pacheco-Tena C, et al; COAST-W Study Group. Efficacy and safety of ixekizumab in the treatment of radiographic axial spondyloarthritis: sixteen-week results from a phase III randomized, double-blind, placebo-controlled trial in patients with prior inadequate response to or intolerance of tumor necrosis factor inhibitors. Arthritis Rheumatol. 2019;71(4):599-611. http://dx.doi.org/10.1002/art.40753

5van der Heijde D, Cheng-Chung Wei J, Dougados M, et al; COAST-V Study Group. Ixekizumab, an interleukin-17A antagonist in the treatment of ankylosing spondylitis or radiographic axial spondyloarthritis in patients previously untreated with biological disease-modifying anti-rheumatic drugs (COAST-V): 16 week results of a phase 3 randomised, double-blind, active-controlled and placebo-controlled trial. Lancet. 2018;392(10163):2441-2451. http://dx.doi.org/10.1016/s0140-6736(18)31946-9

6Marzo-Ortega H, Mysler E, Tomita T, et al. Long-term safety of ixekizumab in patients with radiographic axial spondyloarthritis/ankylosing spondylitis: An integrated analysis of COAST-V and COAST-W. Poster presented at: European League Against Rheumatism; June 12-15, 2019; Madrid, Spain.

7Schwartzman S, Deodhar A, Kronbergs A, et al. Inflammatory bowel disease and anterior uveitis in patients treated with ixekizumab for radiographic axial spondyloarthritis: Results from two phase 3 studies through 52 weeks. Poster presented at: American College of Rheumatology/ARHP Annual Scientific Meeting; November 8-13, 2019; Atlanta, GA.

8Deodhar A, van der Heijde D, Gensler LS, et al; COAST-X Study Group. Ixekizumab for patients with non-radiographic axial spondyloarthritis (COAST-X): a randomised, placebo-controlled trial. Lancet. 2020;395(10217):53-64. http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(19)32971-X

9Schwartzman S, Sandoval D, Kronbergs A, et al. Long-term safety profile of ixekizumab treatment on patients with axial spondyloarthritis. Poster presented at: Florida Society of Rheumatology 2021 Annual Meeting; July 9-11, 2021; Orlando, FL.

10Gordon KB, Blauvelt A, Papp KA, et al; UNCOVER-1, UNCOVER-2, and UNCOVER-3 Study Groups. Phase 3 trials of ixekizumab in moderate-to-severe plaque psoriasis. N Engl J Med. 2016;375(4):345-356. http://dx.doi.org/10.1056/NEJMoa1512711

11Nash P, Kirkham B, Okada M, et al; SPIRIT-P2 Study Group. Ixekizumab for the treatment of patients with active psoriatic arthritis and an inadequate response to tumour necrosis factor inhibitors: results from the 24-week randomised, double-blind, placebo-controlled period of the SPIRIT-P2 phase 3 trial. Lancet. 2017;389(10086):2317-2327. http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(17)31429-0

12Mease PJ, van der Heijde D, Ritchlin CT, et al; SPIRIT-P1 Study Group. Ixekizumab, an interleukin-17A specific monoclonal antibody, for the treatment of biologic-naive patients with active psoriatic arthritis: results from the 24-week randomised, double-blind, placebo-controlled and active (adalimumab)-controlled period of the phase III trial SPIRIT-P1. Ann Rheum Dis. 2017;76(1):79-87. http://dx.doi.org/10.1136/annrheumdis-2016-209709

13A long-term efficacy and safety study of ixekizumab (LY2439821) in participants with active psoriatic arthritis (SPIRIT P3). ClinicalTrials.gov identifier: NCT02584855. Updated November 15, 2019. Accessed May 25, 2021. https://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02584855

14A long term extension study of ixekizumab (LY2439821) in participants with axial spondyloarthritis. ClinicalTrials.gov identifier: NCT03129100. Updated June 18, 2021. Accessed July 13, 2021. https://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03129100

Annexe : descriptions succinctes des écliniques

Études portant sur le psoriasis en plaques

  • Les études de phase 3 UNCOVER-1, -2 et -3 (N = 3 866) portant sur le psoriasis en plaques modéré à sévère ont été intégrés pour évaluer la sécurité de l’ixékizumab comparativement au placebo jusqu’à 12 semaines après le début du traitement. 
  • Les études de phase 3 ont évalué l’efficacité et la tolérance de l’ixékizumab par rapport au placebo et à l’étanercept (UNCOVER-2 et -3) pendant le traitement d’induction et par rapport au placebo durant la période d’entretien (UNCOVER-1 et -2).10
Design de l’étude des périodes d’induction (UNCOVER-1, -2 et -3) et de maintenance (UNCOVER-1 et -2)10

Abréviations : ETN = étanercept ; IXE 1x/2 sem. = ixékizumab 80 mg toutes les 2 semaines ; IXE 1x/4 sem. = ixékizumab 80 mg toutes les 4 semaines ; IXE 1x/12 sem. = ixékizumab 80 mg toutes les 12 semaines ; PBO = placebo ; R = randomisation ; sPGA = évaluation statique globale par le médecin.

Notes:
Le bras étanercept n’était pas inclus dans l’essai UNCOVER-1.

Les répondeurs à l’ixékizumab (sPGA 0 ou 1) à la semaine 12 ont été à nouveau randomisés pour recevoir l’IXE 1x/4 sem., l'IXE 1x/12 sem. ou un PBO.

Les non-répondeurs à l’ETN à la semaine 12 dans l’essai UNCOVER-2 sont passés à l’IXE 1x/4 sem. (sans dose de charge de 160 mg) après une période de sevrage thérapeutique de 4 semaines.

Les non-répondeurs au PBO à la semaine 12 ont reçu une dose initiale de 160 mg d’ixékizumab suivie d’IXE 1x/4 sem..

⁞ (ligne pointillée) = rechute (sPGA  3).

L’étude UNCOVER-3 n’est pas représentée dans la conception de la période d’entretien, car la période d’extension consistait en un traitement ouvert par IXE 1x/4 sem.

 Certains des schémas posologiques figurant dans la Design de l’étude des périodes d’induction (UNCOVER-1, -2 et -3) et de maintenance (UNCOVER-1 et -2) ne sont pas conformes au schéma posologique approuvé pour le psoriasis en plaques et figurant dans le Résumé des caractéristiques du produit. Pour connaître la posologie autorisée, veuillez consulter le Résumé des caractéristiques du produit.2 

Essais portant sur rhumatisme psoriasique

  • L’essai SPIRIT-P1 (N = 417) est une étude de phase III de 24 semaines, en double aveugle, contrôlée versus placebo et avec un groupe de traitement actif, menée chez des patients atteints de rhumatisme psoriasique actif et naïfs de traitements de fond biologique (bDMARDs), comportant une période d'extension allant jusqu'à 3 ans.12
  • L’essai SPIRIT-P2 (N = 363) est une étude de phase III de 24 semaines, en double aveugle, contrôlée versus placebo, menée chez des patients atteints de rhumatisme psoriasique actif et ayant présenté une réponse inadéquate, ou une intolérance, à un inhibiteur du TNF, comportant une période d'extension allant jusqu'à 3 ans .11
  • L’essai SPIRIT-P3 (N = 570) est une étude qui se compose d’une période de traitement en ouvert de 36 semaines, suivie d’une période d’arrêt du traitement randomisée en double aveugle de la semaine 36 à la semaine 104. Cette étude est menée chez des patients naïfs de traitement de fond biologique (bDMARD).13

Études portant sur les spondylarthrites axiales

  • L'étude COAST-V (N = 341) est une étude clinique de phase 3 menée en double aveugle, contrôlée versus placebo, avec un bras de traitement actif de référence d’une durée de 16 semaines avec une période d’extension à 52 semaines, chez des patients atteints d’une spondylarthrite ankylosante / spondyloarthrite axiale radiographique active et naïfs de bDMARD.5
  • L'étude COAST-W (N = 316) est une étude clinique de phase 3 menée en double aveugle, contrôlée versus placebo, d’une durée de 16 semaines avec une période d’extension à 52  semaines, chez des patients atteints d’une spondylarthrite ankylosante / spondyloarthrite axiale radiographique et ayant présenté une réponse insuffisante ou une intolérance à 1 ou 2 anti-TNF α.4
  • L’étude COAST-X (N = 303) est une étude clinique de phase 3 menée en double aveugle, contrôlée versus placebo, d’une durée de 52 semaines chez des patients atteints de spondyloarthrites axiales non radiographiques naïfs de bDMARDs.8
  • L’essai COAST-Y (N = 750) est une étude clinique d’extension à long terme de phase 3 et d’une durée de 104 semaines, incluant une période de sortie de traitement-retraitement randomisée, en double aveugle et contrôlée versus placebo de 40 semaines, menée auprès de patients atteints de spondyloarthrites axiales et ayant réalisé la visite finale de l’étude COAST-V, COAST-W ou COAST-X.14

Glossaire

SA/r-axSpA = spondylarthrite ankylosante/spondyloarthrite axiale radiographique

axSpA = spondylarthrite axiale

bDMARD = traitement de fond biologique

TIAE = taux d’incidence ajusté pour l’exposition

TI = taux d’incidence

MedDRA = Dictionnaire médical des affaires réglementaires

nr-axSpA = spondylarthrite axiale non radiographique

PsA  = rhumatisme psoriasique

PA = patients-années

1x/2 sem. = toutes les 2 semaines

1x/4 sem. = toutes les 4 semaines

TEAE = événement indésirable apparussous traitement

TNF = facteur de nécrose tumorale

revue le : October 20, 2020


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact