Taltz® (ixékizumab)

L'ensemble des documents de référence pour Taltz (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Quelle était l’incidence des infections à Candida dans les études cliniques de Taltz® (ixékizumab) ?

Dans les études cliniques, la candidose buccale était plus fréquente dans le groupe ixékizumab que dans le groupe placebo.

FR_cFAQ_IXE338_CANDIDIASIS_PsO_PsA_axSpA
cFAQ
cFAQ
FR_cFAQ_IXE338_CANDIDIASIS_PsO_PsA_axSpA
fr-FR

Informations générales relatives aux infections dans le Résumé des Caractéristiques du Produit

Le traitement par ixékizumab est associé à une augmentation du taux d’infections telles que les infections des voies respiratoires supérieures, la candidose buccale, la conjonctivite et les infections fongiques à dermatophytes.1

L’ixékizumab doit être administré avec précaution aux patients atteints d’une infection chronique cliniquement significative.1 

En cas d’apparition d’une telle infection,

  • il convient de mettre en place une surveillance étroite et
  • d’arrêter le traitement par ixékizumab
    • si le patient ne répond pas à un traitement standard ou si
    • l’infection s’aggrave.

Le traitement par ixékizumab ne doit pas être repris tant que l’infection n’est pas guérie.1 

Dans les études contrôlées, menées pendant 24 semaines au maximum, des cas de candidose buccale ont été peu fréquemment rapportés (≥ 1/1 000 à < 1/100).1 

Psoriasis

Incidence des infections à Candida dans les essais cliniques de phase 3 UNCOVER

Dans les études cliniques UNCOVER, des infections à Candida sont survenues chez 1,4 % des patients ayant reçu 80 mg d'ixékizumab toutes les 2 semaines (1x/2 sem.) et chez 0,6 % des patients ayant reçu 80 mg d'ixekizumab toutes les 4 semaines (1x/4 sem.) jusqu'à la semaine 12.2,3

La candidose buccale est survenue plus fréquemment dans le groupe ixekizumab que dans le groupe placebo. Au cours des 12 premières semaines de traitement, une candidose orale dose-dépendante a été observée avec l'ixékizumab. Dans toutes les études, une candidose buccale a été signalée chez

  • 0,8 % des patients recevant l'ixékizumab 1x/2 sem. (p<.05 vs 1x/4 sem.)
  • 0,2 % des patients recevant l'ixékizumab 1x/4 sem. 
  • 0,1 % des patients recevant l'étanercept, et
  • 0,0% des patients recevant le placebo.4

Dans l'ensemble, les infections à Candida étaient non invasives et n'ont pas conduit à l'arrêt du médicament à l'étude.4

Dans la plupart des cas, les infections étaient de gravité légère à modérée et se sont résolues avec des traitements antifongiques oraux ou topiques standard.2,5

Un patient ayant reçu 80 mg d'ixékizumab 1x/2 sem. a présenté une infection cutanée modérée à Candida de l'aisselle et de l'aine, qui a été traitée avec du clotrimazole topique deux fois par jour pendant 1 mois, suivie d'une association topique contenant de l'isoconazole et un corticostéroïde pendant environ 2 semaines. Le patient a poursuivi le traitement par ixékizumab.2

Le  taux d'incidence ajusté à l'exposition (TIAE) des infections à Candida des semaines 0 à 60 était similaire à celui observé des semaines 0 à 12.3

Chez les patients exposés à l’ixékizumab dans les études de phase 3 UNCOVER (N = 3 736), le TIAE de toutes les infections à Candida avec l’ixékizumab était de :

  • 3,7 pour 100 PA des semaines 0 à 60 (n = 128) ;
  • 6,0 pour 100 PA des semaines 0 à 12 (n = 16) (ixékizumab 80 mg 1x/2 sem. uniquement).3

Jusqu’à la semaine 60 de ces études, 2 patients ont présenté une candidose œsophagienne confirmée par la gastroscopie (d’intensité modérée pour les deux) et aucun patient n’a quitté l’étude en raison de son infection.3

Toutes les expositions à l’ixékizumab dans le psoriasis

Dans une analyse intégrée de plus grande ampleur des données issues de 15 études cliniques portant sur le psoriasis en plaques chez l'adulte et d'une étude chez l'enfant, jusqu’à mars 2020 (N = 6 645 ; 17 902 PA d’exposition), l'IR de la candidose buccale était de 1,9 pour 100 PA.6 14 cas de candidose œsophagienne ont été signalés, dont 2 qui ont été considérés comme événements indésirables graves (EIG). L’analyse de la sécurité n’a mis en évidence aucun cas de candidose touchant un organe profond ou la circulation sanguine.7

Une analyse post-hoc de la population de sécurité intégrée de 16 études cliniques sur le psoriasis en mars 2020 a évalué les types et sous-types d'infections fongiques par jugement médical de 2 dermatologues indépendants en ouvert. La durée médiane des infections à Candida était de 4,6 semaines (intervalle interquartile de 1,6 à 13,5 semaines).8,9

Rhumatisme psoriasique

Incidence des infections à Candida jusqu’à la semaine 24 des études cliniques de phase 3 SPIRIT-P1 et SPIRIT-P2

Dans les études SPIRIT-P1 et SPIRIT-P2 portant sur le rhumatisme psoriasique, des infections à Candida ont été observées chez 3,6 % des patients qui ont reçu l’ixékizumab 80 mg 1x/2 sem. et chez 1,7 % des patients qui ont reçu l’ixékizumab 80 mg 1x/4 sem. jusqu’à la semaine 24.10

Les infections à Candida ont été plus fréquentes chez les patients qui ont reçu l’ixékizumab que chez ceux qui ont reçu le placebo.10 La plupart des infections à Candida au cours des 24 premières semaines des essais SPIRIT-P1 et SPIRIT-P2 ont été d’intensité légère ou modérée. Aucun patient n’a quitté les études en raison d’une infection à Candida.11

Une candidose œsophagienne a été signalée en tant qu'événement indésirable apparus sous traitement (TEAE) et considérée comme un événement indésirable grave (EIG).11,12

    Expositions totales à l’ixékizumab dans le rhumatisme psoriasique

    Dans une analyse intégrée de plus grande ampleur des données issues de 4 études cliniques portant sur le rhumatisme psoriasique jusqu’à mars 2020 (N = 1 401 ; 2 247,7 PA d’exposition), l'IR de la candidose buccale était de 2,0 pour 100 PA.13 Deux cas de candidose œsophagienne ont été signalés et tous deux ont été considérés comme des EIG. L’analyse de la sécurité n’a mis en évidence aucun cas de candidose touchant un organe profond ou la circulation sanguine.11

    Spondyloarthrites axiales

    Incidence des infections à Candida jusqu’à la semaine 16 des études portant sur la SA/r-axSpA

    Au cours de la période de traitement en double aveugle de 16 semaines de l'étude COAST-V, aucun cas d’infection à Candida n’a été signalé dans les groupes ixékizumab ou placebo. Un cas d’infection cutanée à Candida a été signalé dans le groupe de traitement actif de référence par adalimumab.14

    Au cours de la période de traitement en double aveugle de 16 semaines de l'étude COAST-W, 2 infections à Candida ont été signalées dans le bras de traitement par ixékizumab 1x/2 sem. (1 candidose œsophagienne et 1 candidose génitale). Aucune infection n’a été signalée dans le groupe placebo.15 

    Période de traitement en double aveugle de 52 semaines de l’étude portant sur la spondylarthrite axiale non radiographique

    Aucun cas de candidose buccale n’a été signalé dans les groupes de traitement par ixékizumab jusqu’à la semaine 52 de l'étude COAST-X. Un cas de candidose buccale a été signalé chez un patient du groupe placebo.16

    Toutes les expositions à l’ixékizumab dans la spondylarthrite axiale

    Dans une analyse intégrée de la sécurité de 4 études portant sur les axSpA (incluant la SA/r-axSpA et la nr-axSpA) (N = 932 ; 1 792,2 PA d’exposition à l’ixékizumab) incluant des données allant jusqu’à mars 2020, l'IR des infections à Candida était de 1,5 pour 100 PA.11 4 cas de candidose œsophagienne ont été signalés et aucun n’a été considéré comme grave. L’analyse de tolérance n’a mis en évidence aucun cas de candidose touchant un organe profond ou la circulation sanguine.11

    Veuillez noter que le schéma posologique ixékizumab 1x/2 sem. mentionné ci-dessus n’est pas conforme au schéma posologique autorisé pour le rhumatisme psoriasique et les spondylarthrites axiales. Pour connaître la posologie autorisée, veuillez consulter le Résumé des caractéristiques du produit.11

    Quel est le rôle de l'interleukine-17 dans les infections à Candida ?

    Les cellules T helper 17, qui produisent l'IL-17, protègent contre les agents pathogènes extracellulaires et sont impliquées dans la réponse immunitaire aux bactéries intracellulaires, en particulier au niveau des surfaces muqueuses.17 

    L'IL-17 régule l'immunité antifongique par l'induction de cytokines pro-inflammatoires, de chimiokines et de peptides antimicrobiens.18,19

    Des défauts dans la voie IL-17 peuvent prédisposer un patient à une infection par Candida albicans.17,19

    Références

    1Taltz [Résumé des Caractéristiques du Produit]. Eli Lilly and Company (Ireland) Limited, Irlande.

    2Griffiths CEM, Reich K, Lebwohl M, et al; UNCOVER-2, UNCOVER-3 Investigators. Comparison of ixekizumab with etanercept or placebo in moderate-to-severe psoriasis (UNCOVER-2 and UNCOVER-3): results from two phase 3 randomised trials. Lancet. 2015;386(9993):541-551. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(15)60125-8

    3Gordon KB, Blauvelt A, Papp KA, et al; UNCOVER-1, UNCOVER-2, and UNCOVER-3 Study Groups. Phase 3 trials of ixekizumab in moderate-to-severe plaque psoriasis. N Engl J Med. 2016;375(4):345-356. http://dx.doi.org/10.1056/NEJMoa1512711

    4Strober B, Leonardi C, Papp KA, et al. Short- and long-term safety outcomes with ixekizumab from 7 clinical trials in psoriasis: etanercept comparisons and integrated data. J Am Acad Dermatol. 2017;76(3):432-440.e17. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0190962216308684

    5Papp K, Winthrop KL, Braun D, et al. Safety and tolerability of ixekizumab: analysis of infections in 7 clinical studies of moderate-to-severe plaque psoriasis. Poster presented at: 24th European Academy of Dermatology and Venereology Congress; October 7-11, 2015; Copenhagen, Denmark.

    6Genovese MC, Kameda H, Rahman P, et al. Safety profile of ixekizumab in patients with moderate-to-severe plaque psoriasis and psoriatic arthritis: integrated analysis of 18 clinical trials. Poster presented at: American College of Rheumatology/ARP; November 8-13, 2019; Atlanta, GA.

    7Données internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales.

    8Blauvelt A, Ramharter M, Cohen AD, et al. An integrated safety analysis of treatment-emergent fungal infections in patients with psoriasis treated with ixekizumab from 16 clinical studies. J Eur Acad Dermatol Venereol. Published online July 26, 2021. https://dx.doi.org/10.1111/jdv.17554

    9Blauvelt A, Ramharter M, Cohen A, et al. An integrated safety analysis of treatment-emergent fungal infections in patients with psoriasis treated with ixekizumab from 16 clinical studies. Poster presented at: American Academy of Dermatology Virtual Meeting Experience; April 23-25, 2021.

    10Combe B, Rahman P, Kameda H, et al. Safety results of ixekizumab with 1822.2 patient-years of exposure: an integrated analysis of 3 clinical trials in adult patients with psoriatic arthritis. Arthritis Res Ther. 2020;22(1):14. http://dx.doi.org/10.1186/s13075-020-2099-0

    11Données internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales.

    12Mease PJ, van der Heijde D, Ritchlin CT, et al; SPIRIT-P1 Study Group. Ixekizumab, an interleukin-17A specific monoclonal antibody, for the treatment of biologic-naive patients with active psoriatic arthritis: results from the 24-week randomised, double-blind, placebo-controlled and active (adalimumab)-controlled period of the phase III trial SPIRIT-P1. Ann Rheum Dis. 2017;76(1):79-87. http://dx.doi.org/10.1136/annrheumdis-2016-209709

    13Sesin C, Gallo G, Gellett AM, et al. Safety of ixekizumab in patients with psoriatic arthritis: an integrated analysis of 4 clinical trials. Poster presented at: European League Against Rheumatism Virtual Congress; June 2-5, 2021.

    14van der Heijde D, Cheng-Chung Wei J, Dougados M, et al; COAST-V Study Group. Ixekizumab, an interleukin-17A antagonist in the treatment of ankylosing spondylitis or radiographic axial spondyloarthritis in patients previously untreated with biological disease-modifying anti-rheumatic drugs (COAST-V): 16 week results of a phase 3 randomised, double-blind, active-controlled and placebo-controlled trial. Lancet. 2018;392(10163):2441-2451. http://dx.doi.org/10.1016/s0140-6736(18)31946-9

    15Deodhar A, Poddubnyy D, Pacheco-Tena C, et al; COAST-W Study Group. Efficacy and safety of ixekizumab in the treatment of radiographic axial spondyloarthritis: sixteen-week results from a phase III randomized, double-blind, placebo-controlled trial in patients with prior inadequate response to or intolerance of tumor necrosis factor inhibitors. Arthritis Rheumatol. 2019;71(4):599-611. http://dx.doi.org/10.1002/art.40753

    16Deodhar A, van der Heijde D, Gensler LS, et al; COAST-X Study Group. Ixekizumab for patients with non-radiographic axial spondyloarthritis (COAST-X): a randomised, placebo-controlled trial. Lancet. 2020;395(10217):53-64. http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(19)32971-X

    17Huppler AR, Bishu S, Gaffen SL. Mucocutaneous candidiasis: the IL-17 pathway and implications for targeted immunotherapy. Arthritis Res Ther. 2012;14(4):217. http://dx.doi.org/10.1186/ar3893

    18Mengesha BG, Conti HR. The role of IL-17 in protection against mucosal Candida infections. J Fungi (Basel). 2017;3(4):52. https://doi.org/10.3390/jof3040052

    19Conti HR, Gaffen SL. IL-17–mediated immunity to the opportunistic fungal pathogen Candida albicans. J Immunol. 2015;195(3):780-788. http://dx.doi.org/10.4049/jimmunol.1500909

    Glossaire

    axSpA = spondyloarthrites axiales

    IL-17 = interleukine-17 

    IR = taux d'incidence

    nr-axSpA = spondyloarthrites axiales non-radiographiques

    PsA = rhumatisme psoriasique

    PsO = psoriasis en plaque

    PA = patients-années

    Q2W = toutes les 2 semaines

    Q4W = toutes les 4 semaines

    EIG = événement indésirable grave

    TEAE = événements indésirables apparus sous traitement

    revue le : 20 août 2021


    Contacter Lilly

    Par téléphone ou email

    Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

    Ou

    Conversation en ligne

    Service actuellement indisponible

    Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

    Formulaire de contact