Olumiant® (baricitinib)

L'ensemble des documents de référence pour Olumiant (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Olumiant® (baricitinib) : événements indésirables d'origine rénale

Des augmentation faibles, réversibles et dose-dépendantes de la créatinine sérique ont été observées sous baricitinib.

Événements indésirables d'origine rénale

Les taux d'incidence ajustés en fonction de l'exposition ont été calculés en nombre de patients présentant un événement par 100 patients-années d'exposition (PAE), l'exposition n'étant pas censurée au moment de l'événement.1

Population d'analyse issue de 7 études contrôlées par placebo

Description

La population d'analyse issue de 7 études contrôlées par placebo était constituée des patients atteints de PR randomisés dans des groupes BARI 4 mg (N = 1 142, PAE = 471,8) ou placebo (N = 1 215, PAE = 450,8) provenant de 3 études de phase II et de 4 études de phase III (RA-BEAM, RA-BUILD, RA-BEACON et RA-BALANCE). Les patients du groupe placebo pouvaient avoir reçu du MTX ou d'autres DMARDs conventionnels en traitement de fond. Les périodes d'évaluation comprenaient les périodes décrites ci-dessous: 

  • la période contrôlée versus placebo de 12 semaines dans les études de phase II

  • les 16 semaines de traitement attribué avant de pouvoir recourir à un traitement de secours dans les études de phase III, et

  • les 24 semaines de traitement attribué ou jusqu'au recours à un traitement de secours dans les études de phase III.1

Les données concernant BARI 2 mg (N = 479, PAE = 185,8) proviennent de 4 de ces études, au cours desquelles les doses de BARI 2 mg et de BARI 4 mg pouvaient être attribuées pendant la randomisation (2 études de phase II, ainsi que RA-BUILD et RA-BEACON).1

Événements indésirables d'origine rénale

Pendant les 24 semaines de traitement attribué ou jusqu'au recours au traitement de secours, la proportion de patients présentant un EIAT de nature rénale était de

  • 2,6 % (TIAE = 6,4) dans le groupe BARI 4 mg

  • 2,1 % (TIAE = 5,4) dans le groupe BARI 2 mg et

  • 1,9 % (TIAE = 5,1) dans le groupe placebo.2

Population d'analyse sur 4 études avec suivi étendu

Description

La population d'analyse avec suivi étendu était composée de patients atteints de PR et randomisés dans les groupes BARI 4 mg (N = 479, PAE = 698,6) ou BARI 2 mg (N = 479, PAE = 675,6) de 2 études de phase II et 2 études de phase III (RA-BUILD, RA-BEACON) et d'une étude d'extension à long terme (RA-BEYOND). Les périodes d'évaluation allaient de la randomisation jusqu'à la dernière observation disponible, incluant les données issues de l'étude d'extension jusqu'au 01 Septembre 2019, sauf indication contraire. Les données ont été censurées au moment du recours à un traitement de secours ou du changement de dose.3

Événements indésirables d'origine rénale

La proportion de patients présentant un EIAT d'origine rénale était de

  • 4,4 % (TIAE = 3,1) dans le groupe BARI 2 mg et

  • 4,8 % (TIAE = 3,3) dans le groupe BARI 4 mg.3

Population d'analyse BARI PR toute dose

Description

La population d'analyse BARI PR toute dose était constituée de 3770 patients atteints de PR qui avaient reçu des doses différentes de BARI, dans une étude de phase I, trois études de phase II et cinq études de phase III (RA-BEGIN, RA-BEAM, RA-BUILD, RA-BEACON, RA-BALANCE). Cette population comprend des informations issues de l'étude d'extension à long terme (RA-BEYOND) avec

  • 13 148 PAE

  • une exposition médiane de 4.2 ans

  • une exposition maximale de 8.4 ans

  • des données obtenues jusqu’au 01 Septembre 20191,4

Événements indésirables d'origine rénale

Des EIAT d'origine rénale ont été rapportés chez 282 (7.5%, EAIR = 2,1) patients. Les évènements suivants ont été rapportés: 

  • 37 (TIAE = 0,3) cas d'atteinte de la fonction rénale

  • 21 (TIAE = 0,2) cas d'insuffisance rénale

  • 15 (TIAE = 0,1) cas de lésion rénale aiguë et

  • 16 (TIAE = 0,1) cas de maladie rénale chronique.3

Parmi ces 282 événements,

  • 34 (TIAE= 0.26) ont été rapportés comme EIG

  • 31 (TIAE= 0.2) ont entraîné une interruption provisoire du traitement de l'étude et

  • 8 (TIAE= 0.1) ont entraîné un arrêt définitif du traitement de l'étude.3

Valeurs moyennes de la créatinine sérique

Population d'analyse sur 5 études regroupées

Description

La population d'analyse issue de 5 études était constituée des patients atteints de PR et randomisés dans les groupes BARI 4 mg ou placebo d'1 étude de phase II et de 4 études de phase III (RA-BEAM, RA-BUILD, RA-BEACON et RA-BALANCE). Cette population comprend des informations issues de l'étude d'extension à long terme (RA-BEYOND) avec des données obtenues jusqu'au 13 février 2018.3

Les données pour BARI 2 mg sont issues de 3 de ces études, dans lesquelles les doses de BARI 2 mg et de BARI 4 mg étaient attribuée pendant la randomisation (1 étude de phase II ainsi que RA-BUILD et RA-BEACON).3

Variation moyenne de la créatinine sérique

Dans la population d'analyse issue de 5 études, la variation de la MMC (ET) de la créatinine sérique entre l'inclusion et la semaine 24 était de 

  • 5,8 (0,3) μmol/L dans le groupe BARI 4 mg (n = 994)

  • 4,3 (0,5) μmol/L dans le groupe BARI 2 mg (n = 412), et

  • 0,0 (0,0) μmol/L dans le groupe placebo (n = 617).3

Réversibilité de l'élévation de la créatinine sérique

Chez les patients ayant eu au moins une consultation de suivi après la dernière dose de BARI (n = 666 jusqu'au 10 août 2015), les valeurs moyennes (E-T) et médianes de créatinine sont revenues à des valeurs proches de celles observées à l'inclusion dans l'étude, en comparaison avec les dernières valeurs mesurées sous traitement : variation moyenne = -3,1 (11,1) μmol/L ; variation médiane = -3,0 μmol/L.3

Mécanismes d'augmentation de la créatinine sérique sous BARI

Des expériences menées in vitro ont indiqué que BARI pourrait inhiber de manière compétitive la sécrétion tubulaire de créatinine. Le schéma de petites augmentations de la créatinine observées rapidement après l'initiation de BARI est compatible avec un tel mécanisme. Toutefois, le mécanisme responsable des augmentations légères, réversibles et dose-dépendantes de la créatinine sérique observées sous traitement par BARI n'a pas encore été entièrement caractérisé.3,5

Informations du Résumé des caractéristiques du produit

Chez les patients ayant une clairance de la créatinine comprise entre 30 et 60 mL/min, la dose recommandée de BARI est de 2 mg une fois par jour. L’administration de BARI n’est pas recommandée chez les patients ayant une clairance de la créatinine inférieure à 30 mL/min.6

Le baricitinib a induit une augmentation moyenne des taux de créatinine sérique de 3,8 µmol/L après deux semaines de traitement, par rapport au placebo, qui s’est stabilisée par la suite jusqu’à 104 semaines de traitement. Ce phénomène peut être dû à l’inhibition de la sécrétion de créatinine par le baricitinib dans les tubules rénaux. Par conséquent, les estimations du taux de filtration glomérulaire basées sur la créatinine sérique peuvent être légèrement réduites, sans diminution réelle de la fonction rénale ou de survenue d’effets indésirables rénaux.6

Références

1. Genovese MC, Smolen JS, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib for the treatment of rheumatoid arthritis over a median of 3 years of treatment: an updated integrated safety analysis. Lancet Rheumatol. 2020;2(6):E347-E357. https://doi.org/10.1016/S2665-9913(20)30032-1

2. Données Internes. Eli Lilly et compagnie et/ou un de ses filiales.

3. Données Internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales

4. Genovese MC, Smolen JS, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib for the treatment of rheumatoid arthritis up to 8.4 years: an updated integrated safety analysis. Poster presented at: European League Against Rheumatism Virtual Congress; June 3-6, 2020.

5. Zhang Y, Warren MS, Zhang X, et al. Impact on creatinine renal clearance by the interplay of multiple renal transporters: a case study with INCB039110. Drug Metab Dispos. 2015;43(4):485-489. http://dx.doi.org/10.1124/dmd.114.060673

6. Olumiant [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

Glossaire

BARI = baricitinib

DMARD = disease-modifying antirheumatic drug, médicament antirhumatismal modificateur de la maladie

TIAE = exposure-adjusted incidence rate, taux d’incidence ajusté en fonction de l’exposition

MMC = moyenne des moindres carrés

MTX = méthotrexate

PAE = patients-années d'exposition

PR = polyarthrite rhumatoïde

EIG = événement indésirable grave

EIAT = événement indésirable apparu sous traitement

revue le : June 08, 2020


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact