Olumiant® (baricitinib)

L'ensemble des documents de référence pour Olumiant (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Olumiant® (baricitinib): Utilisation chez des patients présentant une insuffisance rénale

Il est démontré que la fonction rénale affecte significativement l'exposition au baricitinib.

Dosage en cas d'insuffisance rénale

La dose recommandée est de 2 mg une fois par jour chez les patients dont la clairance de la créatinine est comprise entre 30 et 60 mL/min. L’administration de barcitinib n’est pas recommandée chez les patients ayant une clairance de la créatinine inférieure à 30 mL/min.1

Insuffisance rénale dans les essais cliniques sur la polyarthrite rhumatoïde (PR)

Dans les études de phase III, des patients présentant un DFGe ≥ 40 et < 60 mL/min/1,73 m2

  • ont reçu BARI 2 mg s'ils avaient été randomisés dans les bras de traitement BARI 2mg ou 4 mg et

  • ont été analysés dans le groupe BARI 4 mg s'ils avaient été randomisés dans le bras de traitement BARI 4 mg.1

Les patients étaient exclus des études de phase III si leur DFGe, calculé à l'aide de la méthode MDRD sur la base de la valeur de créatinine sérique disponible la plus récente, était inférieur à 40 mL/min/1,73 m².2

Sous-groupes selon la fonction rénale utilisés pour les analyses

Les sous-groupes d'insuffisance rénale ont été définis à l'aide des fourchettes de DFGe stipulées dans le document « National Kidney Foundation Clinical Practice Guidelines for Chronic Kidney Disease » [Recommandations pour la pratique clinique de la National Kidney Foundation dans la prise en charge des maladies rénales chroniques]. Les sous-groupes définis selon le DFGe à l'inclusion comprenaient

  • aucune dysfonction ou fonction rénale normale définie par un DFGe ≥ 90 mL/min/1,73 m2

  • une dysfonction légère définie par un DFGe ≥ 60 à < 90 mL/min/1,73 m2

  • une dysfonction modérée définie par un DFGe ≥ 30 à < 60 mL/min/1,73 m2

  • une dysfonction sévère définie par un DFGe de 15 à < 30 mL/min/1,73 m2, et

  • une IRT définie par la nécessité d'une hémodialyse.2,3

Sécurité dans le cadre de l'insuffisance rénale

Des analyses en sous-groupes ont été réalisées chez les patients traités par BARI en utilisant les sous-groupes de fonction rénale suivants : aucune dysfonction (n = 1 552), dysfonction légère (n = 1 446) et dysfonction modérée (n = 175). En comparaison avec les patients sans insuffisance rénale, les patients atteints d'une insuffisance rénale légère ou modérée présentaient des EAIR numériquement plus élevés pour

  • les EIAT (aucune dysfonction 49,7, dysfonction légère 52,5, dysfonction modérée 60,4)

  • les EIG (aucune dysfonction 7,0, dysfonction légère 9,6, dysfonction modérée 18,0) et

  • les EIAT entraînant une interruption définitive (aucune dysfonction 4,0, dysfonction légère 5,2, dysfonction modérée 8,8).2

Les analyses contrôlées par placebo ne montrent pas de différences cliniquement significatives entre BARI et placebo selon la fonction rénale à l'inclusion.2

Pharmacocinétique

BARI est éliminé par filtration glomérulaire et sécrétion active

L’élimination rénale est le principal mécanisme de la clairance du baricitinib par filtration glomérulaire et sécrétion active via

  • OAT3

  • Pgp

  • BCRP

  • MATE2-K.1

Dans une étude de pharmacologie clinique, environ 75 % de la dose administrée a été éliminée dans les urines, tandis qu’environ 20 % de la dose a été éliminée dans les selles.

Le baricitinib a été principalement excrété sous forme inchangée dans les urines (69%) et dans les selles (15%).2

Exposition au BARI selon la fonction rénale

L'exposition au BARI a été évaluée chez des patients atteints d'insuffisance rénale légère, modérée et sévère, y compris d'IRT nécessitant une hémodialyse, en comparaison avec des patients sains à la fonction rénale normale.2

Les rapports des moyennes géométriques normalisées en fonction de la dose de l'exposition au BARI (ASC) par rapport aux patients sains pour chacune des cohortes d'insuffisance rénale étaient de

  • 1,41 pour la dysfonction légère

  • 2,22 pour la dysfonction modérée

  • 4,05 pour la dysfonction sévère

  • 3,18 pour les patients atteints d'IRT avec hémodialyse pré-dose, et

  • 2,41 pour les patients atteints d'IRT avec hémodialyse post-dose.2

La demi-vie terminale moyenne par sous-groupe était de

  • 8,4 heures avec une fonction rénale normale

  • 10 heures avec une insuffisance rénale légère et

  • 19 heures avec une insuffisance rénale sévère ou une IRT.2

Ces résultats suggèrent que l'insuffisance rénale affecte significativement l'exposition au BARI, cette dernière augmentant à mesure que la fonction rénale diminue. Le BARI semble être dialysable.2

Informations du RCP

Dans la polyarthrite rhumatoïde, baricitinib a induit une augmentation moyenne des taux de créatinine sérique de 3,8 µmol/L après deux semaines de traitement, par rapport au placebo, qui s’est stabilisée par la suite jusqu’à 104 semaines de traitement. Ce phénomène peut être dû à l’inhibition de la sécrétion de créatinine par le BARI dans les tubules rénaux.1

Par conséquent, les estimations du taux de filtration glomérulaire basées sur la créatinine sérique peuvent être légèrement réduites, sans diminution de la fonction rénale ni survenue le texte sera modifié lors de la prochaine variation.1

Il a été démontré que la fonction rénale avait un effet significatif sur l’exposition au baricitinib.1

  • Les rapports moyens de l’AUC chez des patients présentant une insuffisance rénale légère ou modérée, par rapport aux patients ayant une fonction rénale normale étaient respectivement de 1,41 (IC 90 % : 1,15-1,74) et de 2,22 (IC 90 % : 1,81-2,73).1

  • Les rapports moyens de la Cmax chez des patients présentant une insuffisance rénale légère ou modérée, par rapport aux patients ayant une fonction rénale normale étaient respectivement de 1,16 (IC 90 % : 0,92-1,45) et de 1,46 (IC 90 % : 1,17-1,83).1

Références

1. Olumiant [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

2. Données Internes. Eli Lilly et compagnie et/ou un de ses filiales.

3. National Kidney Foundation. K/DOQI clinical practice guidelines for chronic kidney disease: evaluation, classification, and stratification. Am J Kidney Dis. 2002;39(2 suppl 1):S1-S266.

Glossaire

ASC = aire sous la courbe concentration-temps

BARI = baricitinib

EAIR = exposure-adjusted incidence rate (taux d’incidence ajusté en fonction de l’exposition)

EIAT = événement indésirable apparu sous traitement

EIG = événement indésirable grave

DFGe = débit de filtration glomérulaire estimé

IRCT = insuffisance rénale chronique terminale

MDRD = Modification of Diet in Renal Disease (modification de régime alimentaire en cas de maladie rénale)

RCP = Résumé des Caractéristiques du Produit

revue le : 2018 M09 26


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact