Olumiant® (baricitinib)

L'ensemble des documents de référence pour Olumiant (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Olumiant® (baricitinib) : Incidence de l’Herpes simplex dans la dermatite atopique

Des réactivations virales, dont des cas de réactivation de virus herpétiques (zona, Herpes simplex), ont été rapportées dans les études cliniques. L’Herpes simplex était un effet indésirable fréquent dans les études cliniques portant sur le baricitinib.

Informations issues des mentions légales du baricitinib 

Mises en garde et précautions liées aux infections

Le baricitinib est associé à une augmentation du taux d’infections par rapport au placebo, notamment des infections des voies respiratoires supérieures. Dans les études cliniques portant sur la polyarthrite rhumatoïde, l’association avec le méthotrexate a entraîné une augmentation de la fréquence des infections par rapport au traitement par baricitinib en monothérapie chez les patients naïfs de tout traitement.1

Les risques et les bénéfices d’un traitement par baricitinib doivent être pris en considération avant l’instauration du traitement chez les patients présentant des infections actives, chroniques ou récurrentes.1

En cas de survenue d’une infection, le patient doit faire l’objet d’une surveillance étroite et le traitement par baricitinib doit être temporairement interrompu si le patient ne répond pas à un traitement standard. Le traitement par baricitinib ne doit pas être réinstauré avant guérison de l’infection.1

Effets indésirables de type Herpes simplex

L’Herpes simplex est un effet indésirable fréquent (≥ 1 % et < 10 %) du traitement par baricitinib.1

Les pourcentages de patients atteints de dermatite atopique ayant signalé un Herpes simplex avec le baricitinib 4 mg et le placebo étaient respectivement de 6,1 % et 2,7 %.1

Critères des essais cliniques

Dans le programme d’études cliniques de phase 3 portant sur la DA, les patients présentant un Herpes simplex symptomatique au moment de la randomisation étaient exclus.2

Incidence de l’Herpes simplex dans les études cliniques portant sur la dermatite atopique

L’Herpes simplex constitue un groupe de termes préférentiels MedDRA qui comprend l’herpès simplex, l’herpès buccal, l’eczéma herpétiforme, l’éruption varicelliforme de Kaposi, l’herpès simplex ophtalmique, l’herpès génital et l’herpès simplex génital.3Les informations relatives à l’eczéma herpétiforme sont décrites dans une réponse séparée.

L'ensemble des données intégrées utilisé pour évaluer les cas d’Herpes simplex est décrit de manière détaillée dans le Tableau 2.

Période contrôlée versus placebo

Jusqu’à 16 semaines, la proportion de patients ayant présenté un Herpes simplex survenant sous traitement :

  • n’était pas significativement différente entre les groupes BARI 2 mg et placebo ;

  • était significativement plus élevée dans le groupe BARI 4 mg que dans le groupe placebo (p ≤ 0,01) ;

  • était significativement plus élevée dans le groupe BARI 4 mg que dans le groupe BARI 2 mg (p ≤ 0,05).2

Population totale sous BARI avec leurs données d’extension

Sur les 2 531 patients traités pour toutes les doses de BARI étudiées dans la DA, 224 (Taux d'incidence (TI) = 10,33) ont signalé un Herpes simplex apparus sous traitement. Sur les 224 signalements :

  • 93 % ont été d’intensité légère à modérée ;

  • 11 (5 %) ont été signalés comme graves; tous ces patients avaient un IGA 3 ou 4 au moment de l’évènement. 

  • 7 (2 %) ont conduit à un arrêt définitif du traitement expérimental pour manque d'efficacité.2,3

Parmi le groupe de termes « Herpes simplex », le nombre de cas par termes préférentiels était le suivant :

  • 110 (4,3 %) pour l’herpès buccal ;

  • 91 (3,6 %) pour l’herpès simplex ;

  • 32 (1,3 %) pour l’eczéma herpeticum ;

  • 11 (0,4 %) pour l’éruption varicelliforme de Kaposi (terme équivalent à l’eczéma herpeticum)  ;

  • 7 (0,3 %) pour l’herpès simplex ophtalmique ;

  • 1 (0,0 %) pour l’herpès ophtalmique ; 

  • 4 (0,2 %) pour l’herpès génital ;

  • 3 (0,1 %) pour l’herpès simplex génital.3

Sur un total de 43 patients qui ont eu un évènement (50) de type « eczema herpeticum (EH)» (32 eczema herpeticum + 11 éruption varicelliforme de Kaposi) dans le groupe « Toutes les doses de BARI dans la DA », le score IGA lors de l’évènement était :

  • IGA 4 pour 20% des patients,  

  • IGA 3 pour 50% des patients,  

  • IGA 2 pour 18% des patients et  

  • IGA 1 pour 12% des patients. 

Tableau 1. Résumé des cas d’Herpes simplex dans les essais cliniques portant sur la dermatite atopique2,3 

 

BARI 2 mg contrôlé versus placeboa
n (% ajust.)
b

BARI 4 mg contrôlé versus placeboa
n (% ajust.)
b

BARI 2 mg vs 4 mga
n (% ajust.)
b

BARI 2 mg vs 4 mg en ext.
n (% ajust.)
b [TI ajust.]

Toutes les doses de BARI dans la DA
n (%) [TI]
c


Placebo
n
 = 889

BARI 2 mg
n
 = 721

Placebo
n
 = 743

BARI 4 mg
n
 = 489

BARI 2 mg
n
 = 576

BARI 4 mg
n
 = 489

BARI 2 mg
n
 = 576

BARI 4 mg
n
 = 489

Toutes les doses
N
 = 2 531

Herpes simplex

23 (2,8)

27 (3,8)

22 (2,7)

35 (6,1)d

25 (3,6)

35 (6,1)e

41 (5,8) [9,62]

59 (10,5) [14,47]f

224 (8,9) [10,33]

EI graves

2 (0,2)

0

2 (0,2)

0

0

0

1 (0,1) [0,16]

3 (0,6) [0,56]

11 (0,4) [0,48]

Ayant conduit à une int. temp.

2 (0,2)

3 (0,5)

2 (0,2)

7 (1,2)g

3 (0,5)

7 (1,2)

6 (0,9) [1,37]

11 (1,9) [2,70]

39 (1,5) [1,70]

Ayant conduit à un arrêt définitif

0

0

0

0

0

0

2 (0,2) [0,32]

2 (0,4) [0,51]

5 (0,2) [0,22]

Traités par un antiviral

13 (1,6)

14 (1,9)

12 (1,5)

16 (2,9)

14 (1,9)

16 (2,9)

27 (3,7) [6,12]

31 (5,7) [6,98]

131 (5,2) [5,86]

Rétablis ou résolus

21 (2,6)

26 (3,6)

20 (2,5)

33 (5,9)h

24 (3,4)

33 (5,9)e

38 (5,5) [9,07]

55 (9,9) [13,59]f

213 (8,4) [9,80]

Abréviations : Ajust. = ajusté ; BARI = baricitinib ; DA = dermatite atopique ; EI = événement indésirable ; ext. = extension ; int. temp. = interruption temporaire ; TI = taux d’incidence.

a Données tout au long de la période contrôlée versus placebo de 16 semaines.

b Pour l'ensemble des données intégrées dans lesquelles le ratio de randomisation des patients recevant BARI vs placebo ou BARI vs comparateur actif n’est pas le même dans toutes les études intégrées (par exemple 2:1:1:1 vs 1:1:1:1), les pourcentages ajustés pour la taille de l’étude ont été calculés pour les événements indésirables afin de permettre des comparaisons directes adaptées entre les groupes de traitement. 

c Les taux d’incidence correspondent au nombre de patients ayant présenté un événement pour 100 patients-années d’exposition, avec une exposition censurée au moment de l’événement.

d p ≤ 0,01 vs placebo.

e p ≤ 0,05 vs BARI 2 mg.

f p ≤ 0,01 vs BARI 2 mg.

g p ≤ 0,05 vs placebo.

h p ≤ 0,001 vs placebo.

Ensembles d’analyse intégrée des données de sécurité

Tableau 2. Ensemble des analyses de données intégrées utilisé pour évaluer la tolérance dans les études cliniques portant sur la dermatite atopique2,3

Population d'analyse

Description

BARI 2 mg contrôlé versus placebo

Études: JAHG, BREEZE-AD1, BREEZE-AD2, BREEZE-AD4, BREEZE-AD5 et BREEZE-AD7 

BARI 2 mg en comparaison au placebo

Inclut des patients atteints de DA issus de 1 étude de phase 2 et de 5 études de phase 3 randomisés à l’un des groupes de traitements suivants : 

  • BARI 2 mg (n = 721, PAE = 210,6) ou

  • placebo (n = 889, PAE = 252,7).

La période de traitement s'étend de 0 à 16 semaines.

BARI 4 mg contrôlé versus placebo

Études: JAHG, BREEZE-AD1, BREEZE-AD2, BREEZE-AD4 et BREEZE-AD7

BARI 4 mg en comparaison au placebo

Inclut des patients atteints de DA issus de 1 étude de phase 2 et de 4 études de phase 3 randomisés à l’un des groupes de traitements suivants :

  • BARI 4 mg (n = 489, PAE = 147,1) ou

  • placebo (n = 743, PAE = 211,8).

La période de traitement s'étend de 0 à 16 semaines.

BARI 2 mg vs 4 mg

Études: JAHG, BREEZE-AD1, BREEZE-AD2, BREEZE-AD4 et BREEZE-AD7

Compare le BARI 2 mg au BARI 4 mg jusqu’à 16 semaines

Inclut des patients atteints de DA issus de 1 étude de phase 2 et de 4 études de phase 3 randomisés à l’un des groupes de traitements suivants :

  • BARI 2 mg (n = 576, PAE = 169,1) ou

  • BARI 4 mg (n = 489, PAE = 147,1).

La période de traitement s'étend de 0 à 16 semaines pendant la période contrôlée versus placebo.

BARI 2 mg vs 4 mg, extension

Études: JAHG, BREEZE-AD1, BREEZE-AD2, BREEZE-AD4 et BREEZE-AD7 et étude d'extension BREEZE-AD3


Compare le BARI 2 mg au BARI 4 mg en incluant les données d'évaluation à long terme

Inclut des patients atteints de DA issus de 1 étude de phase 2 et de 4 études de phase 3 ainsi que toute exposition supplémentaire de ces patients inclue dans l'étude d'extension BREEZE-AD3, et qui étaient randomisés à l’un des groupes de traitements suivants :

  • BARI 2 mg (n = 576, PAE = 425,5) ou

  • BARI 4 mg (n = 489, PAE =459,3).

Les données étaient censurées à une modification de dose ou de traitement (sauvetage, changement de dose, re-randomisation dans l'un des différents groupe BARI ou placebo) pour BREEZE-AD4 et BREEZE-AD3.

BARI toute dose 

Études: JAHG, BREEZE-AD1, BREEZE-AD2, BREEZE-AD4, BREEZE-AD5, BREEZE-AD7 et étude d'extension BREEZE-AD3, BREEZE-AD6   


Pas de comparaisons entre les groupes 

Inclut 2531 patients atteints de DA issus de 1étude de phase2 et de 5études de phase3 ainsi que toute exposition supplémentaire de ces patients incluent dans 2 études d'extension et qui étaient randomisés à l’un des groupes de traitements suivants : 

  • BARI 1 mg (n = 538, PAE = 245,9) 

  • BARI 2mg (n=1580, PAE=1129,5) ou 

  • BARI 4mg (n=914, PAE=872,8). 

Comprend tous les patients qui ont été exposés à une dose de BARI à n’importe quel moment des études, soit à partir de la randomisation, soit à partir du remplacement ou du secours d’un placebo.

 Pas de censure des données lors d'un changement de dose.

Abréviations : BARI = baricitinib ; DA = dermatite atopique ; PAE = patients-années d’exposition.

Remarque : la dose de BARI 1 mg a été étudiée dans les études pivotales, mais n’est pas autorisée. Pour connaître la posologie autorisée, veuillez consulter le résumé des caractéristiques du produit.

Références

1. Olumiant [Résumé des Caractéristiques du Produit]. Eli Lilly Nederland B.V., Pays-Bas.

2. Données internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales.

3. Bieber T, Thyssen JP, Reich K, et al. Pooled safety analysis of baricitinib in adult patients with atopic dermatitis from 8 randomized clinical trials. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2021;35(2):476-485. https://doi.org/10.1111/jdv.16948

Glossaire

DA = dermatite atopique

BARI = baricitinib

MedDRA = Dictionnaire médical des affaires réglementaires

TI = taux d'incidence

revue le : January 29, 2021


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact