Olumiant® (baricitinib)

L'ensemble des documents de référence pour Olumiant (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Olumiant® (baricitinib): Exposition pendant la grossesse

Baricitinib est contre-indiqué pendant la grossesse.

Information issue du résumé des caractéristiques du produit

Baricitinib (BARI) est contre-indiqué pendant la grossesse. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et au moins 1 semaine après l’arrêt du traitement. Si une patiente débute une grossesse pendant le traitement par BARI, les parents doivent être informés du risque potentiel pour le fœtus.1

Il a été démontré que la voie JAK/STAT est impliquée dans l’adhésion et la polarité cellulaires qui peuvent affecter le développement embryonnaire précoce. On ne dispose pas de données adéquates sur l’utilisation du BARI chez les femmes enceintes. Les études chez l’animal ont mis en évidence une toxicité pour la reproduction. Le BARI a été tératogène chez les rats et les lapins. Les études chez l’animal montrent que le BARI pourrait avoir un effet indésirable sur le développement osseux in utero à des doses plus élevées.1

Les études chez les animaux suggèrent que le traitement par BARI pourrait potentiellement diminuer la fertilité des femelles pendant le traitement, mais aucun effet sur la spermatogénèse des mâles n’a été observé.1

Dévelopement foetal chez l'être humain

Les effets de BARI sur le développement foetal humain sont inconnus.2

BARI est un puissant inhibiteur sélectif et réversible des Janus kinases (JAK) 1 et JAK2.3 Il a été démontré que la voie JAK/STAT est impliquée dans l’adhésion et la polarité cellulaires qui peuvent affecter le développement embryonnaire précoce.2

En se basant sur le mécanisme d'action de BARI et les données concernant la toxicité au niveau maternel et embryo-foetal, incluant des anomalies du squelette observées chez l'animal traité à des doses dépassant la dose maximale utilisée chez l'être humain, BARI ne doit être utilisé au cours de la grossesse que si le potentiel bénéfice justifie le potentiel risque pour le foetus.2

Critères liés à la grossesse dans les essais cliniques

La grossesse était un des critères d'interruption permanente du traitement dans tous les essais cliniques du BARI. Les patients suivants étaient exclus de la participation aux études cliniques :

  • Les femmes enceintes ou qui allaitaient au moment de l'inclusion dans l'étude

  • Les femmes en âge de procréer refusant d'utiliser 2 méthodes de contraception hautement efficace lors de tout rapport sexuel pendant leur participation à l'étude et pendant au moins 28 jours après l'arrêt de la dernière dose du traitement à l'étude, ou 

  • Les hommes refusant d'utiliser 2 méthodes de contraception hautement efficace lors de tout rapport sexuel avec des partenaires féminines en âge de procréer pendant la durée de la participation à l'étude et pendant au moins 28 jours après l'arrêt de la dernière dose du traitement à l'étude .2

Grossesses survenues lors de la participation aux études cliniques

Les données relatives aux effets sur le fœtus ont été collectées pour tous les cas rapportés de grossesse survenue en cours d’étude en cas d’exposition maternelle ou paternelle au traitement. Au 13 février 2018, 23 femmes avaient débuté une grossesse pendant une étude clinique sur le BARI. 2

Dans 15 des 23 cas de grossesse rapportés, il existait une exposition au méthotrexate ou au léflunomide. L’issues des grossesses rapportées était :

  • dans 13 cas un avortement spontané (n = 9) ou provoqué (n = 4)

  • dans 2 cas un accouchement prématuré

  • dans 6 cas une grossesse menée à terme sans anomalie rapportée

  • en attente pour 1 grossesse, et

  • indisponible pour 1 grossesse.2

En outre, 3 cas de grossesses sont survenues sous exposition paternelle à BARI ; toutes ces grossesses ont été menées à terme sans anomalie rapportée.2

Etudes de fertilité et de passage de la barrière placentaire chez l'animal

Dans une étude de fertilité combinée sur des rats mâles/femelles, BARI a diminué les performances d’accouplement globales (diminution des indices de fertilité et de conception).

Chez les rats femelles, ont été observées:

  • une diminution du nombre de corps jaunes et de sites d’implantation,

  • une augmentation des pertes avant implantation et/ou

  • une augmentation d’effets indésirables sur la survie intrautérine des embryons.1

En l’absence d’effet sur la spermatogenèse (évaluée par histopathologie) ou sur les critères d’évaluation de la semence/du sperme chez les rats mâles, la diminution des performances d’accouplement globales est sans doute due à ces effets sur les femelles.1

On ignore si BARI peut traverser la barrière placentaire chez la femme enceinte. Dans les études chez les animaux, les résultats de l’administration d’une dose de 25mg/kg de BARI marqué au 14C ([14C]-baricitinib) à des rats femelles gestantes, ont montré que la radioactivité était largement distribuée dans les tissus maternels et fœtaux, confirmant le passage du [14C]-baricitinib à travers le placenta chez les rats femelles gestantes.2

Fiches pratiques du CRI: Prise en charge pratique des patients sous inhibiteurs de Janus Kinases

Des informations complémentaires concernant la grossesse, l’allaitement et la fertilité chez un patient sous inhibiteur de JAK peuvent être trouvées sur le site du CRI: http://cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/prise-en-charge-patients-JAKi.

Références

1. Olumiant [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

2. Données internes, Eli Lilly and Company ou l’une de ses filiales.

3. Fridman JS, Scherle PA, Collins R, et al. Selective inhibition of JAK1 and JAK2 is efficacious in rodent models of arthritis: preclinical characterization of INCB028050. J Immunol. 2010;184(9):5298-5307. http://dx.doi.org/10.4049/jimmunol.0902819

Glossaire

BARI = baricitinib

CRI = Club Rhumatismes et Inflammations

JAK = Janus kinase

STAT = signal transducers and activators of transcription

revue le : 2019 M05 28

Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Ask us a question Conversation en ligne Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact