Olumiant® (baricitinib)

L'ensemble des documents de référence pour Olumiant (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Olumiant® (baricitinib) : Effet sur les analytes hépatiques

Des élévations de l'ALAT et l'ASAT ont été observées chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et traités par BARI.

Mises en garde et précautions liés aux élévations des enzymes hépatiques

Des élévations de l'ALAT et de l'ASAT ont été observées chez des patients atteints de PR et traités par BARI. En présence d'élévations de l'ALAT ou de l'ASAT et de suspicion d'une lésion hépatique d'origine médicamenteuse, BARI doit être interrompu jusqu’à ce que ce diagnostic soit exclu.1

Des augmentations de l'ALAT et de l'ASAT à un niveau supérieur ou égal à 5 et 10 fois la limite supérieure de la normale (LSN) ont été rapportées chez moins de 1 % des patients au cours des études cliniques. Chez les patients naïfs de tout traitement, l’association avec le MTX a entraîné une augmentation de la fréquence des élévations des transaminases hépatiques par rapport au traitement par BARI en monothérapie. Si des augmentations de l’ALAT ou de l’ASAT sont observées pendant la prise en charge de routine des patients et qu’une lésion hépatique d’origine médicamenteuse est suspectée, le traitement par BARI doit être temporairement interrompu jusqu’à ce que ce diagnostic soit exclu.2

Dans les études contrôlées, jusqu’à 16 semaines, des élévations de l’ALAT et de l’ASAT supérieures ou égales à 3 fois la LSN ont été observées chez 1,4 % et 0,8 % des patients traités par BARI, contre 1,0 % et 0,8 % des patients traités par placebo respectivement. La plupart des cas d’élévations des transaminases hépatiques étaient asymptomatiques et transitoires.2

Chez les patients naïfs de tout traitement, l'association du BARI avec des médicaments potentiellement hépatotoxiques, comme le MTX, a entraîné une fréquence accrue de ces élévations. Jusqu’à 52 semaines, la fréquence des élévations de l’ALAT et de l’ASAT supérieures ou égales à 3 fois la LSN était plus élevée avec l’association de MTX et de BARI (7,5 % et 3,8 %) qu’avec le MTX seul (2,9 % et 0,5 %) ou le BARI seul (1,9 % et 1,3 %).2

Le schéma et l’incidence de l’élévation d’ALAT/ASAT sont restés stables dans le temps, y compris dans l’étude d’extension à long terme.2

Aucun cas répondant aux critères de la loi de Hy n'a été rapporté chez les patients sous BARI.3

Élévations des analytes hépatiques sous BARI

Population d'analyse BARI PR tout dosage

La population d'analyse BARI PR tout dosage était constituée de 3770 patients atteints de PR qui avaient reçu des doses diverses de BARI, dans une étude de phase I, trois études de phase II et cinq études de phase III (RA-BEGIN, RA-BEAM, RA-BUILD, RA-BEACON, RA-BALANCE). Cette population comprend des informations issues de l'étude d'extension à long terme (RA-BEYOND) avec

  • des données obtenues jusqu’au 13 février 2018, et

  • 10 127 PAE.4,5

La proportion de patients présentant une élévation de l'ALAT

  • ≥ 3X LSN était de 4,3 %

  • ≥ 5X LSN était de 1,3 %, et

  • ≥ 10X LSN était de 0,3 %.1

La proportion de patients présentant une élévation

  • de l'ASAT de ≥ 3X LSN était de 2,5 %

  • de la bilirubine totale ≥ 2X LSN était de 0,1 %, et

  • des PAL ≥ 1,5X LSN était de 6,0 %.1

Population d'analyse issue de 7 études contrôlées versus placebo

La population d'analyse issue de 7 études contrôlées par placebo était constituée de patients atteints de PR randomisés dans les groupes BARI 4 mg (N = 1 142, PAE = 471,8) ou placebo (N = 1 215, PAE = 450,8) provenant de 3 études de phase II et de 4 études de phase III (RA-BEAM, RA-BUILD, RA-BEACON et RA-BALANCE). Les patients du groupe placebo pouvaient avoir reçu du MTX ou d'autres DMARDs conventionnels en traitement de fond. Les périodes d'évaluation comprenaient les périodes décrites ci-dessous: *

  • la période contrôlée versus placebo de 12 semaines dans les études de phase II

  • les 16 semaines de traitement attribué avant de pouvoir recourir à un traitement de secours dans les études de phase III, et

  • les 24 semaines de traitement attribué ou jusqu'au recours à un traitement de secours dans les études de phase III. 4,5

Les données concernant BARI 2 mg (N = 479, PAE = 185,8) proviennent de 4 de ces études, au cours desquelles les doses de BARI 2 mg et BARI 4 mg pouvaient être attribuées pendant la randomisation (2 études de phase II, ainsi que RA-BUILD et RA-BEACON).4,5

ALAT ≥ 3X LSN

La proportion de patients présentant une valeur ALAT ≥ 3X LSN était de

  • 1,5 % dans le groupe BARI 4 mg

  • 1,5 % dans le groupe BARI 2 mg et

  • 1,2 % dans le groupe placebo.1,3

ASAT ≥ 3X LSN

La proportion de patients présentant une valeur ASAT ≥ 3X LSN était de

  • 1,1 % dans le groupe BARI 4 mg

  • 1,3 % dans le groupe BARI 2 mg et

  • 1,1 % dans le groupe placebo.1

Bilirubine totale ≥ 2X LSN

La proportion de patients présentant une valeur de bilirubine totale ≥ 2X LSN était de

  • 0 % dans le groupe BARI 4 mg

  • 0 % dans le groupe BARI 2 mg et

  • 0,1 % dans le groupe placebo.1

PAL ≥ 1,5X LSN

La proportion de patients présentant une valeur ALP ≥ 1,5X LSN était de

  • 4,9 % dans le groupe BARI 4 mg

  • 2,5 % dans le groupe BARI 2 mg et

  • 4,9 % dans le groupe placebo.1

Références

1. Data on file, Eli Lilly and Company and/or one of its subsidiaries.

2. Olumiant [summary of product characteristics]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

3. Smolen JS, Genovese MC, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib in patients with active rheumatoid arthritis with over 2 years median time in treatment [published online September 15, 2018]. J Rheumatol. https://dx.doi.org/10.3899/jrheum.171361

4. Genovese MC, Smolen JS, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib for the treatment of rheumatoid arthritis up to 7 years: an updated integrated safety analysis. Ann Rheum Dis. 2019;78(2):308-309. http://dx.doi.org/10.1136/annrheumdis-2019-eular.691

5. Genovese MC, Smolen JS, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib for the treatment of rheumatoid arthritis up to 7 years: an updated integrated safety analysis. Presented as an oral presentation at: European League Against Rheumatism (EULAR) Annual Meeting; June 12-15, 2019; Madrid, Spain.

Glossaire

PAL = phosphatase alcaline

ALAT = alanine aminotransférase

ASAT = aspartate aminotransférase

BARI = baricitinib

DMARD = disease-modifying antirheumatic drug, médicament antirhumatismal modificateur de la maladie

MTX = méthotrexate

PAE = patients-années d'exposition

PR = polyarthrite rhumatoïde

LSN = limite supérieure de la normale

revue le : 2019 M02 15

Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Ask us a question Conversation en ligne Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact