Olumiant® (baricitinib)

L'ensemble des documents de référence pour Olumiant (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Olumiant® (baricitinib): Affections malignes et troubles lymphoprolifératifs

Les affections malignes observées dans le programme d'études cliniques portant sur la polyarthrite rhumatoïde sont présentées dans cette lettre.

FR_cFAQ_BAR124A_X1_MALIGNANCY_RA
cFAQ
cFAQ
FR_cFAQ_BAR124A_X1_MALIGNANCY_RA
fr-FR

Affections malignes et troubles lymphoprolifératifs dans le programme 

Affections malignes à l'exclusion des cancers de la peau hors mélanomes (NSCM)

Les taux d'incidences (intervalle de confiance, IC, 95%) pour les tumeurs malignes hors NMSC dans chaque ensemble de données intégrées, ainsi que les études comparatives individuelles, RA-BEAM et RA-BEGIN, sont fournis dans la Taux d'incidence et IC à 95 % par ensemble de données d'analyse pour les tumeurs malignes excluant les NMSC dans les études cliniques portant sur la PR..

Taux d'incidence et IC à 95 % par ensemble de données d'analyse pour les tumeurs malignes excluant les NMSC dans les études cliniques portant sur la PR.1-3

Abbreviations: ADA = adalimumab; BARI = baricitinib; DMARD = disease-modifying antirheumatic drug; IR = patients ayant une réponse inadéquate; Mono = monothérapie; MTX = méthotrexate; PBO = placebo; pts = patients; PYE = patients-année d'exposition; RA = polyarthrite rhumatoïde.

Analyse issue de 7 études contrôlées par placebo

Pendant 24 semaines de traitement, le TI pour 100 PAE pour les tumeurs malignes hors NMSC était de

  • 0,4 (n=2) dans le groupe BARI 4 mg (N=1142)
  • 0,5 (n=1) dans le groupe BARI 2 mg  (N=479), et
  • 0,4 (n=2) dans le groupe placebo (N=1215).3

Population d'analyse issue de 4 études avec suivi 

Les TI pour 100 PAE pour les tumeurs malignes excluant les NMSC lors d'analyses supplémentaires dans la population d'analyse issue de 4 études avec suivi étaient de

  • 1,4 dans le groupe BARI 4 mg versus 0,6 dans le groupe BARI 2 mg pour l'analyse "as-treated", et
  • 1,0 dans le groupe BARI 4 mg et 1,1 dans le groupe BARI 2 mg pour l'analyse “as-randomized”.1 

Population d'analyse BARI PR toutes doses

Au sein de la population d'analyse BARI PR toutes doses, 122 patients ont rapporté une tumeur maligne hors NSCM représentant un TI de 0,9 pour 100 PAE.2

Le TI est resté stable dans la population lors de traitement prolongé.2 Les détails incluant les TI ajustés sur l'âge sont présents dans le TI des affections malignes excluant les NSCM en fonction du temps..

TI des affections malignes excluant les NSCM en fonction du temps.2

Abbreviations: BARI = baricitinib; IR = taux d'incidence; PYE = patient-année d'exposition; RA = polyarthrite rhumatoïde; WHO = Organisation Mondiale de la Santé; weeks = semaines.

a  les TIs ont été normalisés par rapport à la population mondiale de l'OMS 2000-2025 en utilisant des tranches d'âge de 5 ans au cours de chaque période de 48 semaines rapportée pour tenir compte du vieillissement de la cohorte All-BARI-RA au cours des 6 années des données rapportées.

Incidence des lymphomes dans les études cliniques portant sur la PR

Aucun cas de lymphome n'a été signalé chez les patients ayant reçu du BARI au cours des périodes randomisées controlées des études cliniques portant sur la PR.3

Dans la population d'analyse BARI RA toutes doses, 8 patients ont rapportés un lymphome pendant l'étude d'extension à long terme (TI 0,1 pour 100 PA) dont

  • 2 patients initialement traités par BARI 4 mg
  • 1 patient qui a initialement reçu ADA puis ayant changé de traitement vers BARI 4 mg, et 
  • 5 patients ayant initialement reçu un placebo et qui ont changé de traitement ou qui ont reçu un traitement de secours par BARI 4 mg.1,2 

Troubles lymphoprolifératifs dans les études cliniques portant sur la PR

Dans la population d'analyse BARI RA toutes doses (n=3770, et un total de 10 127PAE) jusqu'à 6,9 ans d'exposition au maximum, 4 cas de troubles lymphoprolifératifs ont été rapportés:

  • 1 patient diagnostiqué 259 jours après l'initiation de BARI 4 mg
  • 1 patient diagnostiqué 112 jours après la mise sous traitement de secours par BARI 4 mg (traitement initial par ADA)
  • 1 patient diagnostiqué 368 jours après l'initiation de BARI 4 mg
  • 1 patient diagnostiqué 695 jours après changement de traitement d'ADA vers BARI 4 mg.1,4

Cancers de la peau hors mélanome dans les études cliniques portant sur la PR

Population d'analyse issue de 7 études contrôlées par placebo

Pendant 24 semaines de traitement, le TI pour 100 PA pour les NMSC était de

  • 0,6 (n=3) dans le groupe BARI 4 mg (N=1142)
  • 0,0 dans le groupe BARI 2 mg  (N=479), et
  • 0,2 (n=1) dans le groupe placebo (N=1215).3

Population d'analyse issue de 4 études avec suivi 

Les TIs pour 100 PA pour les NMSC, selon les données "as-treated", étaient de 1,2 pour BARI 4 mg versus 0,3 pour BARI 2 mg.1

Population d'analyse BARI RA toutes doses

Au sein de la population d'analyse BARI RA toutes doses, il y avait 44 cas rapportés de NMSC ce qui représente un TI de 0,33 pour 100 PA.5

Descriptions des populations d'analyse

Les analyses étaient conduites à l'aide des ensembles de données de sécurité intégrés décrits dans le Ensemble des données d'analyse intégrées utilisé pour évaluer la tolérance .

Ensemble des données d'analyse intégrées utilisé pour évaluer la tolérance 1,3,5

Populations d'analyse

Descriptiona

Population d'analyse issue de 7 études contrôlées versus placebo

Études : JADC, JADA, JADN, RA-BEAM, RA-BUILD, RA-BEACON, RA-BALANCE

Comparaison entre BARI 4 mg et placebo

Incluait des patients atteints de PR de trois études de phase II et de quatre études de phase III randomisés dans les groupes

  • BARI 4 mg (N = 1 142[exposition jusqu'à 24 semaines:   PAE = 471,8, exposition médiane = 169 jours, exposition maximale = 211 jours]), ou
  • placebo (N = 1 215[exposition jusqu'à 24 semaines:  PAE = 450,8, exposition médiane=166 jours, exposition maximale=235 jours]).

Les patients dans le groupe placebo pouvaient avoir pris les traitements suivants :

  • un traitement de fond à base de MTX, ou
  • dans certaines études, un autre DMARD conventionnel.

Les périodes d'évaluation comprenaient :

  • la période contrôlée versus placebo de 12 semaines dans des études de phase II
  • les 16 semaines de traitement attribuées avant la prise d'un traitement de secours dans les études de phase III, et
  • les 24 semaines de traitement attribuées ou jusqu'à la prise d'un traitement de secours dans les études de phase III.

Population d'analyse BARI 2 mg

Les données du groupe BARI 2 mg proviennent de 4 études dans lesquelles les deux doses, BARI 2 mg (N = 479, [exposition jusqu'à 24 semaines: PAE=185.8, exposition médiane=168 jours, exposition maximale=197 jours] ) et BARI 4 mg étaient présentes dès la randomisation (JADA, JADN, RA-BUILD, RA-BEACON).

Population d'analyse issue de 4 études avec suivi étendu

Études : JADA, JADN, RA-BUILD, RA-BEACON, RA-BEYOND (extension)

Comparaison entre BARI 4 mg et BARI 2 mg y compris pendant la phase d'extension

Comprend des patients atteints de PR de deux études de phase II, de deux études de phase III ainsi que les expositions ultérieures des patients dans l'étude d'extension à long terme de phase III, RA-BEYOND, randomisés dans les groupes suivants :

  • BARI 4 mg (N = 479, PAE=781.1, exposition médiane=342 jours, exposition maximale=3085 jours), ou 
  • BARI 2 mg (N = 479, PAE=774.9, exposition médiane=257 jours, exposition maximale=2370 jours).

La période d'évaluation comprenait la randomisation jusqu'à la dernière observation disponible, englobant les données de l'étude d'extension jusqu'au 1er septembre 2019, sauf indication contraire.

Population d'analyse BARI PR toute dose

Études : JADB, JADC, JADA, JADN, RA-BEGIN, RA-BEAM, RA-BUILD, RA-BEACON, RA-BALANCE, RA-BEYOND (extension)

Pas de comparaison entre groupes

Inclusion de patients atteints de PR (N = 3770, PAE=13 148, exposition médiane=4.2 ans, exposition maximale= 8.4 ans) d'une étude de phase I, de trois études de phase II, de cinq études de phase III et d'une étude d'extension de phase III ayant reçu diverses doses de BARI, dont :

  • BARI 4 mg (n = 3400)
  • BARI 2 mg (n = 1 077) et
  • doses 1x/j de BARI 1 mg, 7 mg, 8 mg et 10 mg non évaluées dans les études de confirmation.

Les patients devaient avoir reçu au moins 1 dose de BARI et pouvaient avoir reçu différentes doses tout au long des études. La période d'évaluation correspond à toutes les dates de suivi sous traitement, y compris après traitement de secours ou changement du traitement expérimental jusqu'au 1er Septembre 2019, sauf indication contraire.

Abréviations : BARI = baricitinib ; DMARD = disease-modifying antirheumatic drug; MTX = méthotrexate ; PAE = patients-années d'exposition ; 1x/j = une fois par jour ; PR = polyarthrite rhumatoïde.

aLes patients insuffisants rénaux randomisés dans le groupe BARI 4mg mais traité avec la dose 2 mg furent comptés et analysés dans le groupe 4 mg.

Informations du RCP

Le risque d'affections malignes, y compris de lymphome, est accru chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Des médicaments immunomodulateurs peuvent augmenter le risque d'affections malignes, y compris de lymphome. Les données cliniques sont insuffisantes pour évaluer l'incidence potentielle des affections malignes après une exposition au baricitinib. Des évaluations de sécurité à long terme sont en cours.6

Les données non cliniques issues des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, génotoxicité et cancérogénèse n’ont pas révélé de risque particulier pour l’homme.6 

Références

1Données internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales.

2Genovese MC, Smolen JS, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib for the treatment of rheumatoid arthritis up to 8.4 years: an updated integrated safety analysis. Poster presented at: European League Against Rheumatism Virtual Congress; June 3-6, 2020.

3Genovese MC, Smolen JS, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib for the treatment of rheumatoid arthritis over a median of 3 years of treatment: an updated integrated safety analysis. Lancet Rheumatol. 2020;2(6):E347-E357. https://doi.org/10.1016/S2665-9913(20)30032-1

4Smolen JS, Genovese MC, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib in patients with active rheumatoid arthritis with over 2 years median time in treatment [published online September 15, 2018]. J Rheumatol. https://dx.doi.org/10.3899/jrheum.171361

5Genovese MC, Smolen JS, Takeuchi T, et al. Safety profile of baricitinib for the treatment of rheumatoid arthritis up to 8.4 years: an updated integrated safety analysis. Ann Rheum Dis. 2020;79(suppl 1):638. European League Against Rheumatism abstract FRI0123. https://ard.bmj.com/content/79/Suppl_1/642.1

6Olumiant [Résumé des Caractéristiques du Produit]. Eli Lilly Nederland B.V., Pays-Bas.

Glossaire

BARI = baricitinib

IC = intervalle de confiance

TI = taux d'incidence

MedDRA = Medical Dictionary for Regulatory Activities, Dictionnaire médical des activités réglementaires

NMSC = non-melanoma skin cancer, cancer de la peau hors mélanome

PA = patients-années

PR = polyarthrite rhumatoïde

revue le : August 03, 2020


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact