Emgality® (galcanézumab)

L'ensemble des documents de référence pour Emgality (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Emgality® (galcanézumab) : Utilisation chez les patients présentant une cardiopathie concomitante

Il n’a été observé aucune différence entre les groupes à risque de maladie cardiovasculaire en ce qui concerne les EIST, les EIG et l’augmentation de l’utilisation de traitements cardiovasculaires concomitants.

Emgality® (galcanézumab) : Utilisation chez les patients présentant une cardiopathie concomitante

Il n’a été observé aucune différence entre les groupes à risque de maladie cardiovasculaire en ce qui concerne les EIST, les EIG et l’augmentation de l’utilisation de traitements cardiovasculaires concomitants.

Maladie cardiovasculaire concomitante dans les essais cliniques de phase 3 portant sur la prévention de la migraine

Utilisation chez des patients présentant une cardiopathie concomitante au cours des essais cliniques de phase 3 portant sur la migraine

Critères d’exclusion en fonction des antécédents cardiovasculaires

Les patients ayant récemment présenté des évènements cardiovasculaires aigus (notamment IM, angor instable, pontage coronarien, accident vasculaire cérébral, TVP) et/ou ceux jugés à risque cardiovasculaire grave étaient exclus des essais cliniques portant sur le galcanézumab.1

Des patients présentant des maladies cardiovasculaires concomitantes ou un risque cardiovasculaire ont été inclus dans les études de phase 3 portant sur l’utilisation du galcanézumab dans la prévention de la migraine.2

Les patients étaient exclus de l’inclusion dans les études s’ils remplissaient l’un des critères suivants à la sélection :

  • ECG montrant des anomalies compatibles avec des évènements cardiovasculaires aigus ou un risque cardiovasculaire grave, ce qui inclut, sans pour autant s’y limiter, un intervalle QT corrigé (intervalle QTcB [formule de Bazett]) > 470 msec pour les femmes et > 450 msec pour les hommes ;

  • antécédents d’infarctus du myocarde, d’angor instable, d’intervention coronarienne percutanée, de pontage coronarien ou de thrombose veineuse profonde/d’embolie pulmonaire au cours des 6 mois précédant la sélection ;

  • chirurgie cardiovasculaire ou angioplastie coronarienne percutanée prévues ;

  • accident vasculaire cérébral au cours des 6 mois précédant la sélection (EVOLVE-1 et CGAJ) ;

  • tout antécédent d’accident vasculaire cérébral (EVOLVE-2 et REGAIN).2

Groupe à risque de maladie cardiovasculaire

Le profil de tolérance cardiovasculaire du galcanézumab a été évalué dans des études de phase 3, randomisées, en double aveugle et contrôlées versus placebo, menées auprès de patients adultes et portant sur la prévention de :

  • la migraine épisodique (EVOLVE-1 et EVOLVE-2 ; 6 mois) ;3,4 

  • la migraine chronique (REGAIN ; 3 mois).5

La posologie recommandée est de 120 mg de galcanézumab en injection sous-cutanée une fois par mois, avec une dose de charge de 240 mg à l’initiation.1 Veuillez noter que les résultats obtenus avec une dose d’entretien de 240 mg de galcanézumab une fois par mois sont également inclus. Bien qu’elle ait été testée dans les études pivots, la dose de 240 mg n’a pas été approuvée et n’est donc pas recommandée (hormis la dose de charge).

Les patients présentant une maladie cardiovasculaire concomitante et/ou un facteur de risque de maladie cardiovasculaire étaient rassemblés dans un groupe de risque de maladie cardiovasculaire (oui ou non) sur la base des antécédents médicaux ou des pathologies préexistantes déclarés.2

Dans l’ensemble des groupes de traitement par galcanézumab, 17,21 % des patients au total ont été identifiés comme faisant partie du sous-groupe « oui » pour le risque de maladie cardiovasculaire Tableau 1.2

Tableau 1. Groupe de risque de maladie cardiovasculaire - Études de phase 3, en double aveugle, contrôlées versus placebo et portant sur la prévention de la migraine2

Groupe de risque de maladie CV

PBO
N = 1 451
n (%)

GMB 120 mg
N = 705
n (%)

GMB 240 mg
N = 730
n (%)

GMB groupé
N = 1 435
n (%)

Oui

269 (18,54)

123 (17,45)

124 (16,99)

247 (17,21)

Non

1 182 (81,46)

582 (82,55)

606 (83,01)

1 188 (82,79)

Abréviations : CV = cardiovasculaire ; GMB = galcanézumab ; GMB groupé = GMB 120 mg et GMB 240 mg groupés ;  PBO = placebo.

Dans cet échantillon d’analyse groupée (galcanézumab groupé et placebo, respectivement), les pathologies les plus fréquentes dans le sous-groupe « oui » pour le risque cardiovasculaire étaient les suivantes :

  • hypertension (41,7 % versus 50,2 %) ;

  • hypercholestérolémie (25,9 % versus 14,1 %) ;

  • hyperlipidémie (19,0 % versus 19,0 %) ;

  • diabète de type 2 (7,3 % versus 7,4 %) ;

  • cholestérol augmenté (6,5 % versus 4,5 %) ;

  • dyslipidémie (4,9 % versus 8,2 %).2

Evènements Indésirables sous Traitement (EIST) chez les patients présentant une cardiopathie concomitante

Il n’a été observé aucune différence significative entre les sous-groupes de risque à maladie cardiovasculaire en ce qui concerne les EIST cardiovasculaires.2

Evènements indésirables graves (EIG)

Il n’a été observé aucune différence significative entre le galcanézumab et le placebo en ce qui concerne la fréquence des EIG cardiovasculaires ou des arrêts du traitement en raison d’EIST cardiovasculaire.2

Variations de l’utilisation des traitements concomitants cardiovasculaires

Il n’a été observé aucune différence entre les sous-groupes de risque à maladie cardiovasculaire en ce qui concerne l’augmentation des traitements concomitants cardiovasculaires.2

Tableau 2 résume l’augmentation des traitements concomitants cardiovasculaire au cours de la phase de traitement en double aveugle en fonction du groupe à risque de maladie cardiovasculaire.2

Tableau 2. Augmentation de la dose ou instauration de traitements concomitants cardiovasculaires  - Échantillon d’analyse de phase 3 et contrôlé versus placebo pour la prévention de la migraine2,6

Groupe de traitement

Tous les patients Placebo (%)

Tous les patients
GMB groupé (%)

Groupe « oui » pour le risque de maladie CV Placebo (%)

Groupe « oui » pour le risque de maladie CV GMB groupé (%)

Groupe « non » pour le risque de maladie CV Placebo (%)

Groupe « non » pour le risque de maladie CV GMB groupé (%)

Antihypertenseursa

2,3

1,6

7,8

4,1

1,1

1,1

Antiarythmiques

0,6

0,1

1,9

0,0

0,3

0,2

Antiangineux

0,2

0,0

0,7

0,0

0,1

0,0

Antithrombotiques

1,3

1,4

1,5

1,2

1,3

1,4

Abréviations : CV = cardiovasculaire ; GMB = galcanézumab ; GMB groupé = GMB 120 mg et GMB 240 mg groupés.

a Les antihypertenseurs n’étaient pas autorisés dans le traitement aigu des céphalées migraineuses au cours des études de phase 3 portant sur la prévention de la migraine. Les traitements prophylactiques de la migraine n’étaient autorisés à aucun moment dans les études EVOLVE-1 et EVOLVE-2. Dans l’étude REGAIN, jusqu’à 1/3 des patients inclus étaient autorisés à poursuivre leur traitement prophylactique de la migraine par propranolol si la dose était stable depuis au moins 2 mois avant l’inclusion et restait stable tout au long de la période de traitement en double aveugle.

Arrêts des essais cliniques en raison d’évènements cardiovasculaires

Dans l’échantillon d’analyse de phase 3 contrôlé versus placebo, les seuls arrêts en raison d’un évènement cardiovasculaire ont été signalés par des patients qui recevaient le placebo.2

Un patient traité par galcanézumab (240 mg ; SRF = 5) a quitté l’étude sur la décision du médecin en raison d’un EI de type accident ischémique transitoire.2

Taux d’incidence ajustés pour l’exposition

Il n’a été observé aucune différence significative entre l’une ou l’autre des doses de galcanézumab et le placebo en ce qui concerne les TIAE pour les 9 SMQ de MedDRA et les PT associés qui ont été utilisés pour évaluer le risque cardiovasculaire à l’inclusion.2

Indication thérapeutique

La posologie recommandée est de 120 mg de galcanézumab en injection sous-cutanée une fois par mois, avec une dose de charge de 240 mg à l’initiation.1

Le galcanézumab est indiqué dans la prophylaxie de la migraine chez l’adulte ayant au moins 4 jours de migraine par mois.1

Références

1. Emgality [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

2. Données Internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales

3. Stauffer VL, Dodick DW, Zhang Q, et al. Evaluation of galcanezumab for the prevention of episodic migraine: the EVOLVE-1 randomized clinical trial. JAMA Neurol. 2018;75(9):1080-1088. http://dx.doi.org/10.1001/jamaneurol.2018.1212

4. Skljarevski V, Matharu M, Millen BA, et al. Efficacy and safety of galcanezumab for the prevention of episodic migraine: results of the EVOLVE-2 phase 3 randomized controlled clinical trial. Cephalalgia. 2018;38(8):1442-1454. http://dx.doi.org/10.1177/0333102418779543

5. Detke HC, Goadsby PJ, Wang S, et al. Galcanezumab in chronic migraine: the randomized, double-blind, placebo-controlled REGAIN study. Neurology. 2018;91(24):e2211-e2221. http://dx.doi.org/10.1212/WNL.0000000000006640

6. Oakes TM, Kovacs R, Rosen N, et al. Evaluation of cardiovascular risks in adult patients with episodic or chronic migraine treated with galcanezumab: data from three phase 3, randomized, double-blind, placebo-controlled studies. Poster presented at: American Academy of Neurology (AAN); May 4-10, 2019; Philadelphia, PA.

Glossaire

CV = cardiovasculaire

ECG = électrocardiogramme

EI = évènement indésirable

EIG = évènement indésirable grave

EIST = évènement indésirable survenant sous traitement

MedDRA = Dictionnaire médical des affaires réglementaires

PT = terme préférentiel (preferred term)

SMQ = question MedDRA normalisée (standard MedDRA query)

SRF = score de risque de Framingham

TIAE = taux d’incidence ajusté pour l’exposition

revue le : July 17, 2020


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact