Cyramza® (ramucirumab)

L'ensemble des documents de référence pour Cyramza (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Cyramza® (ramucirumab) : Posologie et adaptations posologiques – Cancer Gastrique

La dose recommandée de ramucirumab est de 8 mg/kg les jours 1 et 15 d’un cycle de 28 jours avant la perfusion de paclitaxel, ou toutes les 2 semaines en monothérapie.

Schémas posologiques approuvés pour le cancer gastrique et l’adénocarcinome de la jonction gastro-œsophagienne (JGO)

Monothérapie

La dose recommandée de ramucirumab en monothérapie est de 8 mg/kg toutes les 2 semaines.1 

Association avec le paclitaxel

La dose recommandée de ramucirumab est de 8 mg/kg les jours 1 et 15 d’un cycle de 28 jours, avant la perfusion de paclitaxel. La dose recommandée de paclitaxel est de 80 mg/m2 administrée en perfusion intraveineuse de 60 minutes environ les jours 1, 8 et 15 d’un cycle de 28 jours. Avant chaque perfusion de paclitaxel, il convient d’effectuer une numération globulaire complète et une analyse biochimique du sang afin d’évaluer la fonction hépatique. Les critères à remplir avant chaque perfusion de paclitaxel sont indiqués dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP).1

Prémédication

Il est recommandé d'administrer un antihistaminique H1 avant la perfusion de ramucirumab.1

Si un patient présente un effet indésirable de Grade 1 ou 2 lié à la perfusion, une prémédication doit être administrée lors de toutes les perfusions ultérieures. Si un patient présente un deuxième effet indésirable de Grade 1 ou 2 lié à la perfusion, il convient d'administrer du dexaméthasone (ou équivalent) ; puis, pour les perfusions ultérieures, administrer en prémédication les médicaments suivants ou leurs équivalents : antihistaminique H1 en intraveineuse, paracétamol et dexaméthasone.2

Adaptations posologiques

Effets liés à la perfusion

Le débit du ramucirumab doit être réduit de moitié pour toute la durée de la perfusion et l’ensemble des perfusions ultérieures si le patient manifeste un effet lié à la perfusion de grade 1 ou 2. Le traitement par ramucirumab doit être arrêté immédiatement et définitivement en cas d’effet lié à la perfusion de grade 3 ou 4.1

Hypertension

La tension artérielle des patients doit être surveillée avant chaque administration de ramucirumab et traitée selon le tableau clinique. Le traitement par ramucirumab doit être interrompu temporairement en cas d'hypertension sévère jusqu'au contrôle par une prise en charge médicale. Le traitement par ramucirumab doit être arrêté définitivement en cas d'hypertension grave sur le plan médical ne pouvant être contrôlée en toute sécurité par des antihypertenseurs.1

Protéinurie

Une surveillance de l’apparition ou de l’aggravation d’une protéinurie pendant le traitement par ramucirumab doit être mise en place pour tous les patients. Si la protéinurie effectuée au moyen d’une bandelette réactive est ≥ 2+, un prélèvement d’urine doit être effectué sur 24 heures. Le traitement par ramucirumab doit être interrompu temporairement si la protéinurie est ≥ 2 g/24 heures. Lorsque la protéinurie repasse sous la barre des 2 g/24 heures, le traitement doit être repris à une dose réduite (voir le Tableau 1). Une deuxième réduction de la posologie (voir le Tableau 1) est recommandée si la protéinurie est de nouveau ≥ 2 g/24 heures.1

Le traitement par ramucirumab doit être arrêté définitivement si la protéinurie est > 3 g/24 heures ou en cas de syndrome néphrotique.1

Tableau 1. Réductions posologiques de ramucirumab en cas de protéinurie1

Dose initiale de ramucirumab

Première réduction de dose à

Deuxième réduction de dose à

8 mg/kg

6 mg/kg

5 mg/kg

Opération chirurgicale non urgente ou trouble de la cicatrisation

Le traitement par ramucirumab doit être interrompu temporairement pendant au moins 4 semaines avant une opération chirurgicale non urgente. Le traitement par ramucirumab doit être interrompu temporairement en cas de complications de la cicatrisation jusqu’à cicatrisation complète de la plaie.1

Événements thrombo-emboliques artériels sévères, perforations gastro-intestinales, saignements sévères, apparition spontanée de fistules, encéphalopathie hépatique ou syndrome hépatorénal

Le traitement par ramucirumab doit être arrêté définitivement dans les situations suivantes :

  • Événements thrombo-emboliques artériels sévères

  • Perforations gastro-intestinales

  • Saignement sévère : de grade 3 ou 4 selon les critères communs de toxicité (CTC) du National Cancer Institute

  • Apparition spontanée de fistules

  • Encéphalopathie hépatique ou syndrome hépatorénal1

Références

1. Cyramza [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

2. Verzenios [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

revue le : 2020 M03 25


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact