Verzenios® (abémaciclib)

L'ensemble des documents de référence pour Verzenios (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Comment prendre en charge les toxicités hépatiques chez les patients traités par Verzenios® (abémaciclib) dans le cancer du sein précoce ?

Une interruption du traitement, réduction de dose, arrêt ou un report de l’initiation des cycles de traitement sont recommandés chez les patients pour lesquels survient une élévation persistante ou récurrente des transaminases hépatiques de grade 2, 3, 4.

FR_cFAQ_ABE013_Z1_HEPATIC_TOX_MANAGEMENT_EBC
cFAQ
cFAQ
FR_cFAQ_ABE013_Z1_HEPATIC_TOX_MANAGEMENT_EBC
fr-FR

Recommandations de gestion des toxicités hépatiques

L’ALAT (alanine aminotransférase) et l’ASAT (aspartate aminotransférase) doivent être surveillées

  • avant l’initiation du traitement par l'abémaciclib
  • toutes les deux semaines pendant les deux premiers mois
  • tous les mois pendant les deux mois suivants, et
  • selon les indications cliniques.1

Vous trouverez les recommandations de prise en charge en cas d'augmentation des aminotransférases dans le   Recommandations de prise en charge en cas d'augmentation des aminotransférases.

  Recommandations de prise en charge en cas d'augmentation des aminotransférases1

Toxicitéa

Recommandations de prise en charge

Grade 1 (>LSN-3.0 x LSN)

Grade 2 (> 3,0 à 5,0 x LSN)

Aucune adaptation posologique n’est requise.

Persistance ou récurrence d’une toxicité de grade 2, ou grade 3 (> 5,0 à 20,0 x LSN)

Interrompre le traitement jusqu’au retour à une toxicité du niveau de l’inclusion ou au grade 1.

Reprendre le traitement à la dose immédiatement inférieure.

Élévation des ASAT et/ou ALAT > 3 x LSN AVEC bilirubine totale > 2 x LSN, en l’absence de cholestase

Arrêter l’abémaciclib.

Grade 4 (> à 20,0 x LSN)

Arrêter l’abémaciclib.

 Abréviations : ALAT = alanine aminotransférase ; ASAT = aspartate aminotransférase ; LSN = limite supérieure de la normale

aGrade CTCAE du NCI

Hépatotoxicité dans l’étude monarchE

Dans le bras abémaciclib plus hormonothérapie (HT), 11 patients avaient un taux d’aspartate aminotransférase (ASAT) et/ou d’alanine aminotransférase (ALAT) >3× limite supérieure de la normale (LSN) avec une bilirubine totale à >2× LSN. Aucun des patients de l’étude monarchE n’a eu d’évènement indésirable (EI) correspondant aux critères des lésions hépatiques induites par le médicament.2,3

Élévation des ALAT et ASAT

Les anomalies de la fonction hépatique sont présentées dans le Élévations de l’ALAT et de l’ASAT dans l’étude monarchE.

Élévations de l’ALAT et de l’ASAT dans l’étude monarchE4

 

Abémaciclib + HT
N = 2 791

HT seule
N = 2 800

Événement


Élévation de l’ALAT de grade ≥ 3

2,8 %

0,7 %

Élévation de l’ASAT de grade ≥ 3

1,9 %

0,5 %

Abréviations : ALAT = alanine aminotransférase ; ASAT = aspartate aminotransférase ; HT = hormonothérapie.

Le délai médian avant le début d’une élévation de l’ALAT et de l’ASAT à un grade ≥ 3 était de 3 mois, avec un délai médian de résolution à un grade < 3 de 13 et 11 jours, respectivement. Toutes les élévations de l’ALAT de grade ≥ 3 identifiées par le laboratoire central ont été réversibles après des ajustements de la dose ou l’arrêt de l’abémaciclib.5

De manière générale, les taux d’arrêt de l’abémaciclib dû à tout grade d’élévation de l’ALAT et de l’ASAT étaient de respectivement 0,6 % et 0,1 %.5

Élévation des aminotransférases

L’élevation des aminostansférases (EAT) est un terme composite. Les données relatives aux événements d’EAT individuels ont été rapportées pour le bras traité par abémaciclib : élévation des ALAT (n = 343), élévation des ASAT (n = 330), élévation des transaminases (n = 16), anomalie de la fonction hépatique (n = 10), élévation des enzymes hépatiques (n = 2), lésion d'origine médicamenteuse (n = 3), augmentation du bilan hépatique (n = 5), hépatotoxicité (n = 1), hypertransaminasémie (n = 2), et anomalie du bilan hépatique (n = 4).2

Les arrêts de traitement par abémaciclib + HT en raison d'une augmentation des transaminases étaient faibles (0.9%).2

L'incidence des transaminases augmentées de grade ≥3 était de 3,5 %.

Parmi les événements d’augmentation de transaminases de grade ≥ 3

  • la plupart (86 %) étaient des occurrences uniques, tandis que 14 patients (14,3 %) ont présenté un événement récurrent de grade ≥ 3 
  • les événements se sont principalement produits pendant les premiers mois du traitement, avec un début médian à 117,5 jours et 153 jours, respectivement pour le bras traité par abémaciclib + HT et le bras traité par HT seule, et
  • 45 (45,9%) et 61 (62,2%) des patients traités par abémaciclib ont eu, respectivement, une réduction ou un maintien de la dose.2,6

Le Elévation des transaminases de grade ≥3 dans monarchE lors de l'analyse SS1   contient des informations supplémentaires sur les EAT dans le cadre de monarchE.2

Elévation des transaminases de grade ≥3 dans monarchE lors de l'analyse SS12  

 

Abémaciclib + ET

(N=2791)

HT seule

(N=2800)

Elévation des transaminases grade ≥3, na

98

28

Patients avec une occurrence unique, na (%)

84 (85,7)

22 (78,6)

Maintien de la dose

61 (62,2)

NA

Réduction de la dose

45 (45,9)

NA

Délai d'apparition, médiane (intervalle), jours

117,5 (1,0-764)

153 (16,0-719,0)

Abréviations: HT = hormonothérapie ; NA = non applicable ; SS1 = suivi supplémentaire 1.

aRecurrent event defined as a new Grade >3 event after resolution of the initial occurrence.

Les EAT ont été gérées par des ajustements de dose, étaient réversibles et n’ont pas entraîné de lésions hépatiques. La plupart des patients concernés par une EAT ont pu poursuivre le traitement par abémaciclib sans récidive.2,6

Pour la prise en charge des événements d’EAT dans l’étude monarchE, les événements de grade 3 ont nécessité des interruptions de la dose jusqu’à la résolution de la toxicité et une réduction de la dose d’un niveau. Les événements de grade 4 ont nécessité l’arrêt du traitement.6

Globalement, la majorité des événements d’EAT cliniquement significatifs se sont produits au cours des 6 premiers mois, et aucun effet cumulatif ou risque accru avec une durée de traitement plus longue de l’abémaciclib n’a été observé.6

Élévation de la bilirubine sanguine

Des augmentations de la bilirubine sanguine ont été signalées chez les patients recevant de l’abémaciclib dans le cadre de l’étude monarchE et sont présentées dans le EIST de la bilirubine sanguine élevée dans l’étude monarchE .

EIST de la bilirubine sanguine élevée dans l’étude monarchE 4

CTCAE, %

Tout grade

Grade 2

Grade 3

Grade 4

 

Abémaciclib + HT, N = 2 791

Élévation de la bilirubine sanguine

1,2

0,3

0,2

0,1

 

HT seule, n = 2 800

Élévation de la bilirubine sanguine

1,0

0,2

0

0

 Abréviations : CTCAE (Common Terminology Criteria for Adverse Events) = Critères de terminologie commune des événements indésirables; HT = hormonothérapie ; EIST = événement indésirable survenu pendant le traitement. 

Etude MonarchE

L’étude monarchE est un essai de phase III, randomisé et en ouvert, visant à comparer l’abémaciclib adjuvant à la dose de 150 mg deux fois par jour plus hormonothérapie (HT) à l’HT seule sur une durée de deux ans chez 5 637 patients atteints d’un cancer du sein précoce avec récepteurs hormonaux positifs (RH+), récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-), avec atteinte ganglionnaire et à haut risque de récidive.

À la fin du traitement à l’étude, les patients sont suivis pour leur HT par un médecin pour une durée totale de 5 à 10 ans.7 

Références

1Verzenios [summary of product characteristics]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

2Rugo HS, O’Shaughnessy J, Boyle F, et al; monarchE Committee Members. Adjuvant abemaciclib combined with endocrine therapy for high-risk early breast cancer: safety and patient-reported outcomes from the monarchE study. Ann Oncol. 2022;33(6):616-627. https://doi.org/10.1016/j.annonc.2022.03.006

3Drug-induced liver injury (DILI): current status and future directions for drug development and the post-market setting. Council for International Organizations of Medical Sciences. 2020. Accessed November 11, 2020. https://cioms.ch/publications/product/druginduced-liver-injury

4Données internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales.

5Rugo H, O'Shaughnessy J, Song C, et al. Safety outcomes from monarchE: phase 3 study of abemaciclib combined with endocrine therapy for the adjuvant treatment of HR+, HER-2-, node-positive, high risk, early breast cancer. The Breast. 2021;56(suppl 1):S23-S24. St. Gallen International Breast Cancer Conference abstract P013. https://doi.org/10.1016/S0960-9776(21)00101-6

6Toi M, Harbeck N, Puig JM, et al. Characterization of venous thromboembolic events (VTE), elevated aminotransferase (EAT) and interstitial lung disease (ILD) in monarchE. Ann Oncol. 2021;32(suppl 2):S39-S40. European Society of Medical Oncology abstract 44O. https://doi.org/10.1016/j.annonc.2021.03.058

7Johnston SRD, Harbeck N, Hegg R, et al; monarchE Committee Members and Investigators. Abemaciclib combined with endocrine therapy for the adjuvant treatment of HR+, HER2−, node-positive, high-risk, early breast cancer (monarchE). J Clin Oncol. 2020;38(34):3987-3998. https://doi.org/10.1200/JCO.20.02514

revue le : 22 juillet 2022


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact