Baqsimi® (glucagon)

L'ensemble des documents de référence pour Baqsimi (le résumé des caractéristiques du produit (RCP), la notice, l’ensemble des avis de transparence et, le cas échéant, les manuels d'utilisation ou la Fiche d’information thérapeutique) est disponible et consultable en ligne

Ces éléments d’information sont fournis en réponse à votre question d’information médicale et peuvent contenir des données ne faisant pas partie des indications validées dans nos autorisations de mise sur le marché. Pour une information complète, se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit.

Baqsimi® (Glucagon en poudre nasale): effets indésirables

Les nausées et les vomissements sont des effets indésirables bien connus du glucagon ; les céphalées et les symptômes nasaux étaient plus fréquents avec le glucagon en poudre nasale qu’avec le glucagon IM.

Information détaillée

Les informations contenues et détaillées dans ce document sont un résumé de différentes études menées auprès d’adultes, d’adolescents et d’enfants.

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont une augmentation du larmoiement (36 %), une irritation des voies respiratoires supérieures (34 %), des nausées (27 %), des céphalées (21 %) et des vomissements (16 %).1

Deux études de conception similaire et contrôlées contre comparateur ont évalué l’efficacité et la sécurité d’une dose unique de GN à celles d’une dose de 1 mg de glucagon IM chez des adultes diabétiques.2,3

Une autre étude a évalué la PK et la PD en tant qu’objectifs principaux et la sécurité et l’efficacité en tant qu’objectifs secondaires dans la population pédiatrique. 4

Des études portant sur l’utilisation en conditions réelles, menées dans des populations adultes et pédiatriques, constituent également une partie des informations décrites ci-dessous.5,6

Effets indésirables chez l’adulte

Études pivots menées chez l’adulte

L’Étude 1 était une étude pivot, randomisée, multicentrique, croisée et en ouvert qui a comparé le GN à la dose de 3 mg au glucagon injectable administré par voie IM en tant que traitement de l’hypoglycémie induite par l’insuline chez des adultes atteints d’un DT1.2

Pour le GN, l’Étude 1 a utilisé le médicament final produit à l’échelle commerciale.2

L’Étude 1 portant sur le GN chez l’adulte a recueilli les dates et heures d’apparition et de résolution des effets indésirables signalés de manière spontanée, permettant ainsi des estimations plus précises de la durée des événements en minutes ou en heures.7

L’Étude 2 était une autre étude pivot, randomisée, multicentrique, croisée et en ouvert qui a comparé le GN à la dose de 3 mg au glucagon injectable administré par voie IM à la dose de 1 mg en tant que traitement de l’hypoglycémie induite par l’insuline chez des adultes atteints d’un DT1 ou d’un DT2.3

L’Étude 2 portant sur le GN chez l’adulte a recueilli les dates d’apparition et de résolution des effets indésirables signalés de manière spontanée, sans en recueillir les heures (c.-à-d. ni heure ni minute). Par conséquent, si un effet indésirable apparaissait et disparaissait le même jour, la durée de cet événement était consignée comme étant inférieure à 24 heures. La résolution des événements d’une durée supérieure était consignée avec des incréments d’une journée comme étant supérieure à 24 heures.7

Les nausées et les vomissements sont des effets indésirables bien connus de l’administration de glucagon. Les céphalées et les symptômes nasaux étaient plus fréquents avec le GN, mais ils étaient passagers, apparaissant et disparaissant le même jour.(Tableau 1).7

Tableau 1. Données groupées pour les effets indésirables (≥ 2 %) signalés de manière spontanée chez des adultes atteints d’un DT1 ou d’un DT2 dans l’Étude 1a et l'étude 2b7


GN

3 mg
(N=153)

GN

3 mg
(N=153)

GN

 3 mg
(N=153)

Glucagon IM

1 mg
(N=151)

Glucagon IM

1 mg
(N=151)

Glucagon IM

1 mg
(N=151)

Effets indésirables , n (%)

avec événements

résolus en <24h

résolus  en ≥24h

avec événements

résolus en <24h

résolus en ≥24h

Nausées

40 (26,1)

37 (92,5)

3 (7,5)

51 (33,8)

50 (98,0)

1 (2,0)

Céphalées

28 (18,3)

24 (88,9)

3 (11,1)

14 (9,3)

11 (78,6)

3 (21,4)

Vomissements

23 (15,0)

22 (95,7)

1 (4,3)

21 (13,9)

20 (95,2)

1 (4,8)

Irritation des voies respiratoires supérieures c

19 (12,4)d

13 (68,4)

4 (21,1)

2 (1,3)

1 (50,0)

1 (50,0) 

Abréviations : DT1 = diabète de type 1 ; DT2 = diabète de type 2 ; GN = glucagon nasal (glucagon en poudre nasale) ; IM = intramusculaire.

a L’Étude 1 portant sur Baqsimi chez l’adulte a recueilli les dates et heures d’apparition et de résolution des effets indésirables signalés de manière spontanée, permettant ainsi des estimations plus précises de la durée des événements en minutes ou en heures.

b L’Étude 2 portant sur Baqsimi chez l’adulte a recueilli les dates d’apparition et de résolution des effets indésirables signalés de manière spontanée, sans en recueillir les heures (c.-à-d. ni heure ni minute). Par conséquent, si un événement commençait et se terminait le même jour, la durée de cet événement était consignée comme étant inférieure à 24 heures. La résolution des événements d’une durée supérieure était consignée comme étant supérieure ou égale à 24 heures. 

c Irritation des voies respiratoires supérieures : rhinorrhée, gêne nasale, congestion nasale, toux et épistaxis.

d Les données relatives à la résolution de l’irritation des voies respiratoires supérieures étaient manquantes pour 2 patients.

Des nausées et des vomissements, qui sont des effets indésirables bien connus de l’administration de glucagon, sont apparus dans le groupe de traitement par GN comme dans le groupe de traitement par glucagon IM. La plupart des cas ont été passagers et se sont résolus en moins de 3 heures dans l’Étude 1 (durée rapportée en heures et minutes) et en moins de 24 heures dans l’Étude 2 (durée rapportée sous la forme de dates d’apparition et de résolution sans heure spécifique ; si un événement commençait et se terminait le même jour, la durée était inférieure à 24 heures).7

Les céphalées et l’irritation des voies respiratoires supérieures étaient plus fréquentes avec le GN et la plupart des cas ont été transitoires et se sont résolus en moins de 3 heures dans l’Étude 1 et en moins de 24 heures dans l’Étude 2.7

Aucun effet indésirable grave n’a été signalé dans l’Étude 1 ou l’Étude 2, quel que soit le groupe de traitement .2,3

Les symptômes nasaux et oculaires ont été évalués à l’aide d’un questionnaire destiné aux patients dans l’Étude 1 et l’Étude 2 et ces effets indésirables ont été plus fréquemment signalés avec le GN (Tableau 2).7

Tableau 2. Données groupées issues de l’Étude 1 et de l’Étude 2 pour les effets indésirables nasaux et non nasaux évalués chez les adultes atteints d’un DT1 ou d’un DT27


GN 3 mg
(N=153)

GN 3 mg
(N=153)

IM Glucagon 1 mg
(N=151)

IM Glucagon 1 mg
(N=151)

Effets indésirables

Toute augmentation de la sévérité du symptôme, m (%)a

Résolution ou retour à la sévérité signalée à l’inclusion, n/m (%)b

Toute augmentation de la sévérité du symptôme, m (%)a

Résolution ou retour à la sévérité signalée à l’inclusion, n/m (%)b

Larmoiement

90 (58,8)

59/90 (65,6)

3 (2,0)

3/3 (100,0)

Congestion nasale

65 (42,5)

25/65 (38,5)

9 (6,0)

3/9 (33,3)

Démangeaisons nasales

60 (39,2)

27/60 (45,0)

7 (4,6)

5/7 (71,4)

Écoulement nasal

53 (34,6)

35/53 (66,0)

0 (0,0)

S.O.

Rougeurs oculaires

38 (24,8)

22/38 (57,9)

4 (2,6)

4/4 (100,0)

Prurit oculaire

33 (21,6) 

23/33 (69,7)

2 (1,3)

2/2 (100,0)

Éternuements

30 (19,6)

22/32 (68,8)

0 (0,0)

S.O.

Démangeaisons dans la gorge

19 (12,4)

12/19 (63,2)

2 (1,3)

1/2 (50,0)

Démangeaisons au niveau des oreilles

5 (3,3)

3/5 (60,0)

1 (0,7)

1/1 (100,0)

Abréviations : DT1 = diabète de type 1 ; DT2 = diabète de type 2 ; GN = glucagon nasal (glucagon en poudre nasale) ; IM = intramusculaire ; m = nombre de patients ayant signalé l’apparition ou l’aggravation du symptôme au cours des 90 minutes suivant l’administration ; n = nombre de patients ayant signalé une résolution ou un retour à la sévérité signalée à l’inclusion ; S.O. = sans objet.

a Il a été demandé aux sujets de signaler s’ils présentaient ce symptôme et d’en préciser la sévérité (légère, modérée ou sévère) à l’inclusion ou à tout moment après l’administration du glucagon (dans la limite de 90 minutes).

b Pourcentage de patients à 90 minutes ayant signalé la résolution ou le retour à la sévérité signalée à l’inclusion, s’ils avaient signalé une apparition ou une augmentation de la sévérité après l’administration.

Étude portant sur l’utilisation en conditions réelles chez l’adulte

Une étude de phase 3, multicentrique, en ouvert et à bras unique a évalué l’efficacité et la facilité d’utilisation, en conditions réelles (au domicile ou sur le lieu de travail), du GN à la dose de 3 mg dans le traitement des événements hypoglycémiques modérés ou sévères chez l’adulte atteint d’un DT1.6

Les effets ou symptômes indésirables ont été évalués à l’aide d’un questionnaire, avec 87,8 % des participants ayant signalé au moins un effet ou symptôme indésirable (Tableau 3). La plupart des effets ou symptômes indésirables ont été de sévérité légère à modérée. L’effet ou symptôme indésirable le plus fréquemment signalé était l’irritation nasale, celle-ci s’étant résolue en moins de 1 heure chez la plupart des participants.6

Tableau 3. Étude portant sur l’utilisation en conditions réelles chez l’adulte : effets ou symptômes indésirables les plus fréquents signalés avec le GN à l’aide de questionnaires6

Effet indésirable, n (%) 

Nombre total d’événements hypoglycémiques 
N=179
a

Irritation nasale

105 (58,7) 

Céphalées

58 (32,4) 

Nausée

24 (13,4) 

Vomissements

13 (7,3) 

Abréviation : GN = glucagon nasal (glucagon en poudre nasale).

a L’analyse principale de sécurité a inclus 74 adultes qui ont présenté 179 événements hypoglycémiques au total.

Aucun effet indésirable grave n’a été signalé.6

Effets indésirables chez les enfants et les adolescents

Etude pivot pédiatrique

Une étude clinique de recherche de dose, randomisée et multicentrique a comparé la capacité du GN aux doses de 2 mg et 3 mg à celle du glucagon injectable administré par voie IM à la dose de 0,5 mg ou 1,0 mg (en fonction du poids corporel) à augmenter la glycémie après une baisse de la glycémie induite par l’insuline chez des enfants et des adolescents (âgés de 4 à < 17 ans) atteints d’un DT1 .4

L’étude pivot portant sur le GN chez l’enfant et l’adolescent a recueilli les dates d’apparition et de résolution des effets indésirables, sans en recueillir les heures (c.-à-d. ni heure ni minute). Par conséquent, si un effet indésirable apparaissait et disparaissait le même jour, la durée de cet événement était consignée comme étant inférieure à 24 heures. La résolution des événements d’une durée supérieure était consignée avec des incréments d’une journée comme étant supérieure à 24 heures.7

Les nausées et les vomissements sont des effets indésirables bien connus de l’administration de glucagon. Les céphalées et les symptômes nasaux étaient plus fréquents avec le GN, mais ils étaient transitoires, apparaissant et disparaissant le même jour (Tableau 4).4

Tableau 4. Effets indésirables (≥ 2 %) signalés de manière spontanée et apparus chez des patients pédiatriques atteints d’un DT1 7


GN 3 mg
(n=36)

GN 3 mg
(n=36)

GN 3 mg
(n=36)

IM Glucagona
(n=24)

IM Glucagona
(n=24)

IM Glucagona
(n=24)

Effet indésirable , n (%)

avec événements

résolus en < 24 h

résolus en ≥ 24 h

avec événements

résolus en < 24 h

résolus en ≥ 24 h

Vomissements

11 (30,6)

10 (90,9)

1 (9,1)

9 (37,5)

7 (77,8)

2 (22,2)

Céphalées

9 (25,0)

8 (88,9)

1 (11.1)

3 (12,5)

2 (66,7)

1 (33,3)

Nausées

6 (16,7)

6 (100,0)

NA

8 (33,3)

6 (75,0)

2 (25,0)

Irritation des voies respiratoires supérieuresb

6 (16,7)

6 (100,0)

S.O.

0 (0.0)

S.O.

S.O.

Abréviations: Baqsimi = Baqsimi™ (glucagon) poudre nasale; DT1 = diabète de type 1; IM = intramusculaire; GN = glucagon nasal (glucagon en poudre nasale); S.O. = sans objet .

a 0,5 mg ou 1 mg de glucagon IM (en fonction du poids corporel).

b Irritation des voies respiratoires supérieures : gêne nasale, congestion nasale et éternuements.

Un effet indésirable grave a été signalé chez un enfant de 7 ans recevant du glucagon par voie IM, qui a eu un événement hypoglycémique après avoir reçu un bolus d’insuline avec son déjeuner. Aucun effet indésirable grave n’a été signalé avec le GN.4

Les symptômes nasaux et oculaires ont été évalués à l’aide d’un questionnaire destiné aux patients et ces effets indésirables ont été plus fréquemment signalés avec le GN (Tableau 5).4

Tableau 5. Effets indésirables nasaux et non nasaux évalués chez des patients pédiatriques atteints d’un DT14,7


GN 3 mg
(n=36)

GN 3 mg
(n=36)

Glucagon IM
(n=24)

Glucagon IM
(n=24)

Effets indésirables

Toute augmentation de la sévérité du symptôme, m (%)a

Résolution/retour à la sévérité signalée à l’inclusion, n/m (%)b

Toute augmentation de la sévérité du symptôme, m (%)a

Résolution/retour à la sévérité signalée à l’inclusion, n/m (%)b

Larmoiement

17 (47,2)

15/17 (88,2)

0,0

S.O.

Congestion nasale

15 (41,7)

7/15 (46,7)

0,0

S.O.

Démangeaisons nasales

10 (27,8)

7/10 (70,0)

1 (4,2)

1/1 (100,0)

Écoulement nasal

9 (25,0)

8/9 (88,9)

0,0

S.O.

Éternuements

7 (19,4)

7/7 (100,0)

 1 (4,2)

1/1 (100,0)

Prurit oculaire

6 (16,7)

5/6 (83,3)

3 (12,5)

3/3 (100.0)

Rougeurs oculaires

5 (13,9)

2/5 (40,0)

0,0

S.O.

Démangeaisons dans la gorge

1 (2,8)

1/1 (100,0)

1 (4,2)

1/1 (100,0)

Démangeaisons au niveau des oreilles

1 (2,8)

0/1 (0,0)

0,0

S.O.

Abréviations : DT1 = diabète de type 1 ; GN = glucagon nasal (glucagon en poudre nasale) ; IM = intramusculaire ; m = nombre de patients ayant signalé l’apparition ou l’aggravation du symptôme au cours des 90 minutes suivant l’administration ; n = nombre de patients ayant signalé une résolution ou un retour à la sévérité signalée à l’inclusion ; S.O. = sans objet.

a Il a été demandé aux sujets de signaler s’ils présentaient ce symptôme et d’en préciser la sévérité (légère, modérée ou sévère) à l’inclusion ou à tout moment après l’administration du glucagon (dans la limite de 90 minutes).

b Pourcentage de patients à 90 minutes ayant signalé la résolution ou le retour à la sévérité signalée à l’inclusion, s’ils avaient signalé une apparition ou une augmentation de la sévérité après l’administration. 

Étude portant sur l’utilisation en conditions réelles dans la population pédiatrique

Une étude de phase 3, multicentrique, en ouvert et à bras unique a évalué l’efficacité et la facilité d’utilisation, en conditions réelles (au domicile ou à l’école), du GN à la dose de 3 mg dans le traitement des événements hypoglycémiques modérés ou sévères chez l’enfant et l’adolescent (âgés de 4 à < 18 ans) atteints d’un DT1.5

Les effets ou symptômes indésirables ont été évalués à l’aide d’un questionnaire, avec 100 % des participants ayant signalé au moins un effet ou symptôme indésirable (Tableau 6). Environ 60 % des effets ou symptômes indésirables se sont résolus en moins de 1 heure et ont été de sévérité légère à modérée.5

Tableau 6. Étude portant sur l’utilisation en conditions réelles dans la population pédiatrique : effets ou symptômes indésirables les plus fréquents signalés avec le GN à l’aide de questionnaires5

Effet indésirable, n (%) 

Nombre total d’événements hypoglycémiques
N=33
a

Gêne nasale 

28 (84,8) 

Céphalées

18 (54,5) 

Nausées

6 (18,2) 

Vomissements

1 (3,0) 

Abréviation : GN = glucagon nasal (glucagon en poudre nasale).

a L’analyse principale de sécurité a inclus 14 enfants qui ont présenté 33 événements hypoglycémiques modérés au total. Il n’y a eu aucun événement hypoglycémique sévère.

Aucun effet indésirable grave n’a été signalé .5

Références

1. Baqsimi [résumé des caractéristiques du produit]. Eli Lilly Nederland B.V., The Netherlands.

2. Suico JG, Hövelmann U, Zhang S, et al. Glucagon administration by nasal and intramuscular routes in adults with type 1 diabetes during insulin-induced hypoglycaemia: a randomised, open-label, crossover study. Diabetes Ther. 2020;11(7):1591-1603. https://doi.org/10.1007/s13300-020-00845-7

3. Rickels MR, Ruedy KJ, Foster NC, et al; T1D Exchange Intranasal Glucagon Investigators. Intranasal glucagon for treatment of insulin-induced hypoglycemia in adults with type 1 diabetes: a randomized crossover noninferiority study. Diabetes Care. 2016;39(2):264-270. https://doi.org/10.2337/dc15-1498

4. Sherr JL, Ruedy KJ, Foster NC, et al; T1D Exchange Intranasal Glucagon Investigators. Glucagon nasal powder: a promising alternative to intramuscular glucagon in youth with type 1 diabetes. Diabetes Care. 2016;39(4):555-562. https://doi.org/10.2337/dc15-1606

5. Deeb LC, Dulude H, Guzman CB, et al. A phase 3 multicenter, open-label, prospective study designed to evaluate the effectiveness and ease of use of nasal glucagon in the treatment of moderate and severe hypoglycemia in children and adolescents with type 1 diabetes in the home or school setting. Pediatr Diabetes. 2018;19(5):1007-1013. https://doi.org/10.1111/pedi.12668

6. Seaquist ER, Dulude H, Zhang XM, et al. Prospective study evaluating the use of nasal glucagon for the treatment of moderate to severe hypoglycaemia in adults with type 1 diabetes in a real-world setting. Diabetes Obes Metab. 2018;20(5):1316-1320. https://doi.org/10.1111/dom.13278

7. Données Internes. Eli Lilly and Company et/ou l’une de ses filiales

Glossaire

IM = intramusculaire

GN = glucagon nasal (glucagon en poudre nasale)

PD = pharmacodynamie

PK = pharmacocinétique

DT1 = diabète de type 1

DT2 = diabète de type 2

revue le : 2019 M07 24


Contacter Lilly

Par téléphone ou email

Le service d'Information Médicale Lilly France répond à vos questions concernant l'ensemble des médicaments Lilly et leur environnement.

Ou

Conversation en ligne

Service actuellement indisponible

Notre équipe d’Information Médicale répond à vos questions en direct. Service disponible du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés).

Formulaire de contact